Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog d'EFB
  • Le Blog d'EFB
  • : Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...
  • Contact

 Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...

 

  Aquesta plana és el "blog" de n'Esteve. Hi trobareu articles, classes, adreces, noticies, documents diversos dels que podreu disposar. En contrapartida, m'agradaria rebre'n els vostres comentaris...

 

 Esta página es el "blog" de Esteve. En ella encontrareis artículos, clases, direcciones, notícias, documentos diversos puestos a vuestra disposición. A cambio, os agradecería que me mandaseis
vuestros comentarios al respecto...

21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 11:23

Bon, ça y est: aujourd’hui c'est le jour le plus long. Dès demain, les journées raccourcissent à nouveau. Cela signifie donc que nous voilà en été. Et que je dois vous livrer ma moisson de printemps.

 

LA VOICI

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

Claire 14/07/2015 15:17

Je suis étonnée, Esteve, que tu n'es pas relevé cette citation dans le livre de Lydie Salvayre, ta compatriotes !
"José marmonne entre ses dents que de toutes les oppressions qui existent, celle infligée par les mères est la pire de toutes. La plus universelle. La plus insidieuse. La plus efficace. La plus despotique. Et celle qui nous prépare lentement mais sûrement à encaisser toutes les autres."
Pas pleurer, Lydie Salvayre, Seuil, 2014. p. 43

Et l'autre promise suite à une discussion sur le sentiment de tristesse et de solitude :
" Vous faites fausse route. En agissant ainsi , vous allez fatalement à la catastrophe ( ...). Je crois que c'est cela : J'avais l'obscur sentiment que trop de gens n'étaient pas à leur place, qu'ils s'efforçaient de jouer un rôle qui n'était pas à leur taille et que, par conséquent, la partie, pour eux, étaient perdue d'avance."
Les mémoires de Maigret
Par Georges SIMENON

Esteve Freixa i Baqué 14/07/2015 15:49

Bien que j'aie beaucoup aimé le livre de Lydie Salvayre, que je recommande chaudement, je n'ai pas retenu cette phrase. Je ne suis pas sûr d'y adhérer totalement. Peut-être parce qu'elle a un léger arrière goût de psychanalyse sous-jacente?
En ce qui concerne celle de Simenon, je t'avoue ne pas arriver à percevoir le lien avec notre conversation à propos du sentiment de solitude..