Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog d'EFB
  • Le Blog d'EFB
  • : Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...
  • Contact

 Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...

 

  Aquesta plana és el "blog" de n'Esteve. Hi trobareu articles, classes, adreces, noticies, documents diversos dels que podreu disposar. En contrapartida, m'agradaria rebre'n els vostres comentaris...

 

 Esta página es el "blog" de Esteve. En ella encontrareis artículos, clases, direcciones, notícias, documentos diversos puestos a vuestra disposición. A cambio, os agradecería que me mandaseis
vuestros comentarios al respecto...

21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 22:26

Le béhaviorisme n’a jamais rencontré en France (qui partage cette étrange exception avec l’Argentine, l’autre pays où la psychanalyse jouit d’une position dominante sans précédents: on peut dire que la France et l’Argentine sont à la psychanalyse ce que la Corée du Nord et Cuba sont au communisme…)l’audience dont il bénéficie dans la plupart des pays. Nous avons essayé d’analyser un certain nombre de facteurs responsables de cette situation particulière dans un article déjà ancien (Freixa i Baqué, 1985) et nous n’allons donc pas y revenir ici. Mais, outre les déterminants historiques, culturels et idéologiques avancées dans l’article cité, il nous semble que l’une des raisons principales de ce « rendez-vous manqué » (cf. Caru, 1997) réside dans une longue série de malentendus, malentendus qui s’alimentent, dans un cercle vicieux fatal, de la méconnaissance des positions béhavioristes. En d’autres termes : une fausse idée du béhaviorisme qui le rend inacceptable nous empêche de mieux le connaître et, donc, de nous débarrasser des fausses idées à son égard. Un tel cercle vicieux tend donc à perpétuer cette situation, au point que, de nos jours, se proclamer (s’avouer conviendrait mieux, tellement on vous fait sentir un sentiment de faute, de culpabilité, de honte…) béhavioriste paraît totalement insensé, résolument anachronique, décidément impensable, définitivement rédhibitoire. En effet : comment peut-on être béhavioriste (ou persan) aujourd’hui ?

(Il s'agit d'un article inachevé. L'auteur promet de s'y remettre et de le terminer avant son départ à la retraite...)

lire l'article

Lire une suite


Partager cet article

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles d'EFB
commenter cet article

commentaires