Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog d'EFB
  • Le Blog d'EFB
  • : Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...
  • Contact

 Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...

 

  Aquesta plana és el "blog" de n'Esteve. Hi trobareu articles, classes, adreces, noticies, documents diversos dels que podreu disposar. En contrapartida, m'agradaria rebre'n els vostres comentaris...

 

 Esta página es el "blog" de Esteve. En ella encontrareis artículos, clases, direcciones, notícias, documentos diversos puestos a vuestra disposición. A cambio, os agradecería que me mandaseis
vuestros comentarios al respecto...

21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 23:01

La connaissance de soi est un sujet presque aussi ancien que l'humanité et, en tout cas, extrêmement pré­sent déjà dans la civilisation grecque. Le célèbre «connais-toi toi-même» inscrit au fronton du temple de Delphes est arrivé jusqu'à nos jours comme un précepte de profonde sagesse. Il n'est pas trop hasardeux d'affirmer que le but des toutes premières psychologies (ce qu'on pourrait appeler les «protopsychologies» et qui sont, en fait, des philosophies) était d'essayer de remplir cette mission, et il paraît alors logique que l'introspection, comme méthode de tra­vail, ait joui d'une popularité et d'une légitimité sans con­teste. Même autour de 1860, ce qui a été considéré (à tort) comme le début de la psychologie scientifique, c'est-à-dire la psychophysique, n'était qu'une tentative d'objectiver les sensations, autrement dit, un moyen d'améliorer l'intros­pection. Et certaines protopsychologies non encore tom­bées en désuétude (comme la psychanalyse, par exemple) continuent de privilégier cette méthode malgré toutes les critiques qui lui ont été adressées, notamment sur son caractère subjectif. Il fallut donc attendre le vrai début de la psychologie scientifique, c'est-à-dire, l'émergence du béhaviorisme, pour reconsidérer le problème en partant du nouveau point de vue imposé par la définition de la psychologie non plus comme l'étude des sensations mais comme l'étude des comportements. Le «soi-même» de la maxime n'était plus le «soi-même interne», subjectif parce qu'inaccessible à autrui, mais le «soi-même externe», objectif parce que public. Nous allons donc commencer par examiner ce que recouvre l'expression «soi-même», et nous aborderons dans un deuxième temps les problèmes posés par le mot «connaissance».

lire l'article

  Traducción castellana : El conocimiento de sí mismo desde el punto de vista conductista


Partager cet article

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles d'EFB
commenter cet article

commentaires