Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog d'EFB
  • Le Blog d'EFB
  • : Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...
  • Contact

 Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...

 

  Aquesta plana és el "blog" de n'Esteve. Hi trobareu articles, classes, adreces, noticies, documents diversos dels que podreu disposar. En contrapartida, m'agradaria rebre'n els vostres comentaris...

 

 Esta página es el "blog" de Esteve. En ella encontrareis artículos, clases, direcciones, notícias, documentos diversos puestos a vuestra disposición. A cambio, os agradecería que me mandaseis
vuestros comentarios al respecto...

31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 12:24

Tout le mérite de cet article revient au premier auteur, David Lesueur. Je n'ai été que l'intigateur et le directeur de recherche (ce qui ne veut absolument pas dire que je m'en désolidarise, bien au contraire! Le choix du mot "instigateur" est parfaitement lucide).
______________________________________________________________

Je sais que ce texte (déjà publié dans "Cahiers de Psychologie Politique") peut être utilisé d'une façon "diabolique" non seulement contre Skinner (ses idées sur la question lui ont valu les pires injures, dont celle de fasciste et d'énémi mondial n°1 de la liberté) mais aussi contre ses auteurs (c'est également fait: une de mes "très chère collègues" a cru bon le diffuser dans notre faculté, non sans avoir pris la peine de "stabyloser" des passages entiers pour montrer à quel point j'étais moi-même quelqu'un de peu recommandable -c'est un euphémisme!-). Si, par exemple, Jacques-Alain Miller (JAM pour les intimes) tombe dessus (je lui fais confiance, pour ça...), je suis bon pour le bûcher...
Dans la mesure où ce papier présente la position de Skinner, telle qu'elle apparaît, citations à l'appui, dans son ouvrage Walden 2 et, surtout, Par delà la liberté et la dignité, il est évident que, pour ceux qui ne connaissent pas à fond l'ensemble de son oeuvre, ses positions sur la question peuvent certainement choquer, spécialement lorsque l'on isole des phrases non seulement de son contexte, mais de l'ensemble de la conceptualisation skinnérienne. Je me suis toujours demandé, en effet, combien de ceux qui réagissent ainsi se sont donné la peine de lire l'auteur (et non pas ses détracteurs ou des citations isolées).
Ainsi, cet article ne s'adresse pas aux lecteurs non familiarisés avec l'oeuvre skinnérienne. Ils n'y trouveront que des "motifs" pour devenir encore plus résolument anti-skinnériens et, accessoirement, pour nous clouer tous au pilori. Il s'adresse à ceux qui, connaissant ce que Skinner entend par "liberté" et "dignité" (c'est-à-dire, ceux qui l'ont lu) souhaitent comprendre l'analyse qu'il fait de la société, analyse qui l'a conduit à s'aventurer dans le domaine ô combien risqué de l'utopie, s'inscrivant dans une lignée de penseurs qui remonte à Platon. Après tout, c'est bien le bon vieux Karl qui disait qu'il ne s'agissait pas de comprendre le monde mais de le transformer...

lire l'article

Partager cet article

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles d'EFB
commenter cet article

commentaires