Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog d'EFB
  • Le Blog d'EFB
  • : Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...
  • Contact

 Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...

 

  Aquesta plana és el "blog" de n'Esteve. Hi trobareu articles, classes, adreces, noticies, documents diversos dels que podreu disposar. En contrapartida, m'agradaria rebre'n els vostres comentaris...

 

 Esta página es el "blog" de Esteve. En ella encontrareis artículos, clases, direcciones, notícias, documentos diversos puestos a vuestra disposición. A cambio, os agradecería que me mandaseis
vuestros comentarios al respecto...

12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 14:34

drapeau_francais.gifOn les attendait depuis longtemps. Elles ont été rendues publiques jeudi dernier.  Il y a eu deux temps, l'avant et l'après. Avant, on a assisté, suite à une fuite dans libération (orchestrée peut-être... à qui profite le crime?) des conclusions du rapport, conclusions qui plaçaient la psychanalyse dans la catégorie des approches "non consensuelles et non recommandés", à une intense campagne de lobbying, comme les psychanalystes ont l'habitude de mener, pour modifier ce rapport, en mobilisant y compris des forces syndicales et politiques qui, en principe, devraient pencher du coté du progrès. Mais les rapports de la psychanalyse et la gauche sont, en France, une alliance contre nature (voir ici) .

Ce n'était pourtant pas la première fois qu'ils réussissaient à faire changer, in extremis, des conclusions qui ne leur conviennent pas (voir ici). Et, encore une fois, ils ont montré leur pouvoir car, la version définitive, bien que n'incluant pas la psychanalyse dans les méthodes recommandées (il faut pas pousser, tout de même !) ne les inclue non plus dans la liste des approches non recommandés comme initialement prévu. Elles ont bénéficié du statut "normand", mi-figue mi-raisin, de "non consensuelle" (comme si c'était une question d'opinion alors qu'il s'agit de compiler les résultats scientifiques obtenus sur la question).

Cette ambiguïté voulue, ce ménagement de la chèvre et du choux, se sont traduit par des commentaires très différents de la part des journalistes: pour les uns, la psychanalyse obtient un sursis, est condamnée mais pas trop (ce qui n'est pas faux) tandis que, pour d'autres, la psychanalyse essuie un coup dur, voire a perdu (ce qui n'est pas faux non plus). L'éternelle question du verre à moitié plein ou à moitié vide.

En ce qui concerne le "packing", en revanche, la condamnation est beaucoup plus ferme. Mais on a appris que tout cela était le fruit d'un sordide marchandage, sur le dos des autistes et de leurs familles, dans lequel le "deal" était: on sacrifie le "paking" et on lâche le Pr. Delion (il a dû apprécier...) pour sauver la psychanalyse. On en est là !

D'ailleurs, les communiqués des différents mouvements politiques, en cette période de campagne présidentielle, sont d'une tristesse à mourir. Car, il faut être lucide (comme le disait un de mes amis): aucun candidat ayant ses chances à la présidentielle ne se mettra à dos le puissant lobby psychanalyste. Tout comme les loges maçonniques, les églises de tout bord, les pêcheurs et les chasseurs, les psychanalystes ont un poids non négligeable sur les urnes. On en est là !

 

Je vous propose donc, d'abord, les textes officiels publiés par la HAS; Pendant deux ans, ce rapport de 50 pages a mobilisé 145 experts (dont 5 étrangers) et 180 institutions et associations (dont les associations de parents). :

 

Le communiqué de presse

 

Les questions-réponses (très clair. A lire absolument)

    

Le texte intégral


Puis, une revue de presse qui vous détaille ce que je viens de résumer. Une vrai mine d'infos !

 

Enfin, une liste de liens (certains peuvent constituer des "doublons" avec la revue de presse, mais beaucoup n'y figuraient pas) concernant cette affaire.

 

Et aussi, une jolie initiative d'action (Autisme Infantile met le paquet) que je vous retransmets et à laquelle je vous encourage à participer

 

Je prévois un petit espace pour quelques suites...

 

Puis, j'arrête. Oui, je sais: comme me l'a fait ironiquement remarquer mon désormais incontournable Zao, depuis que j'ai posté mon billet intitulé "mes adieux", je n'arrête pas de publier. Rassurez-vous: je n'ai pas l'intention de faire comme "Les Frères Jacques" (jeunes: à vos "google search" pour savoir qui diable pouvaient être les frères Jacques...) qui ont fait leur tournée d'adieux pendant de nombreuses années. Cette fois c'est la bonne. J'attendais la parution de ce rapport pour ne pas faire défection en pleine bataille (car c'en est une, et elle est loin d'être finie !) Mais je passe la main. Promis juré. Je ne reviendrais que, de temps à autre, pour vous livrer de nouvelles suites des "aphorismes, citations, etc."

A moins que...

 

SUITES:

 

Des psychanalystes pas contents...

 

alors que les preuves de l'origine biologique de l'autisme ne cessent de se cumuler...

 

et que les partisans de la piste génetique marquent des points

 

 Commentaire de Scania de Schonen à propos de l'article "Une nouvelle ère dans la prise en charge?" par Catherine Vincent, Le Monde, 9/03/2012: 

 

Réaction du député Daniel Fasquelle

 

Un très beau et poignant témoignage pour tous ceux qui ne savent pas trop de quoi ils parlent quand ils parlent d'autisme...

 

Suivi d'un autre non moins parlant...

 

Les psychanalystes vont rentrer en dissidence...

 

La réaction (navrante) de l'AFPEP-SNPP

 

Questions à la CIPPA, par Frank Ramus

 

Une prise de position extrème du "Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire" (à ne pas confondre avec le "KOllectif 7 janvier") qui va jusqu'à déclarer :  

La Haute Autorité de Santé s’est totalement discréditée avec la parution de son rapport du 8 mars dernier, déclarant "la psychanalyse et la psychothérapie institutionnelle non consensuelles" pour la prise en charge de l'autisme, et interdisant la thérapeutique par le packing.  Et, du coup, ce collectif réclame carrément (excusez du peu) : la "Dissolution de l’instance de la Haute Autorité de Santé".

A ce propos, on m'informe à l'instant que les laboratoires Servier ainsi que la société ayant fabriqué les prothèses mammaires PIP appuient fermement cette démarche et demandent plus généralement la suppresion de toutes les instances publiques d'évaluation et de contrôle dans le domaine de la santé. La vie sera plus simple comme ça, voyons !!! Surtout pour eux !

Et puisque ce collectif prône la désobéissance civique face aux recommandations de la HAS et déclare vouloir entrer en résistance (mazette, rien que ça !!!), l'association "Autisme Infantile" lui a dédicacé ce cocasse "Chant des non-psykktisans"


Un dossier (que je vous recommande) sur Autisme dans le dernier n° de Sciences et  Avenir (lire la présentation) et lire le dossier en entier.

 

À l'occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme le 2 avril 2012.

Une très intéressante vidéo sur Aymeric, diagnostiqué autiste sévère à l'âge de 3 ans, a pu en partie surmonter son handicap grâce aux méthodes Pecs, Teacch et ABA pratiquées aux Etats-Unis et au Canada depuis les années 1970 mais toujours controversées en France.

Réalisation : Natacha Calestrémé . Coproduction : Mona Lisa Production, France Télévisions 2010 ; durée : 53 min

 

Et une autre vidéo, d'un tout autre style, très courte et touchante, que je vous invite à regarder.

 

Un entretien avec Frank Ramus

 

La BBC aussi trouve "honteux" le traitement des autistes en France

 

 

Le point de vue d'un interne en psychiatrie : La psychanalyse au risque de l'obscurantisme.

 

Donnez la paraule aux autistes! par Magali Pignard

 

Des témoignages

 

Et, comme il fallait s'y attendre, voici le recours gracieux engagé à l’endroit de la Haute Autorité de Santé par L’Association Lacanienne Internationale. Sans commentaires (ce n'est pas bon pour ma santé de m'énerver, à mon âge...)

 

Ainsi qu'une demande de retrait pur et simple de "cette recommandation hautement litigieuse" (sic)

 

Et voici un très explicite exemple du fait que les habitudes ne vont pas changer du jour au lendemain malgré ces reccomendations sans équivoque. Comme le souligne une de mes collègues du KOllectif, c'est à se demander si les DRH savent lire (les rapports de la HAS) ...

 

La Belgique, terre d'accueil pour les autistes français (comme jadis Londres et Amsterdam pour les avorteuses) ?

 

Et voici une liste noire des formations sur l'autisme qui ne respectent pas les recommandations de la HAS.

 

Nouveau recours de l'Association Lacanienne Intenationale (ALI). Taclés sur le fond, ils invoquent maintenant la forme pour obtenir satisfaction.

 

Et, bien que tardive (elle est apparue suite à la publication du 3ème Plan Autisme), voici l'affligeante prose du Parti Communiste

 

Et une demande de retrait pur et simple de la recommandation de la HAS sur l'autisme.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Zao 20/03/2012 21:47


Imaginez aussi que l'on trouve (ou pense trouver) des causes biologiques à un mal et que l'on en conclue l'ineptie de soulager subjectivement de ce mal, autrement dit, pour simplifier à l'extrême
que l'on s'interdise de soulager quelqu'un, de lui rendre sa joie de vivre malgré un pb biologique que l'on ne sait pas soigner biologiquement.


Imaginez que notre notion du soin ne traduise que nos a priori sur ce qu'est un être humain alors que l'on pense avoir des critères objectifs.


Quelles perspectives?


 

Zao 20/03/2012 21:34


Imaginez une pratique qui permettrait de travailler avec les autistes en trouvant des solutions individuelles que l'on ne peut standardiser et donc répéter à l'identique.


Imaginez que ces solutions reposent sur une théorie très élaborée à laquelle vous ne comprenez rien.


Imaginez que vous n'ayez à votre disposition que des outils statistiques, c'est-à-dire reposant sur le chiffrage, la comptabilisation et les moyennes.


Imaginez que le bénéfice que les patients sont susceptibles d'attendre, vous ne sachiez pas le comptabiliser, ou que votre méthode de comptabilisation soit susceptible d'être mise en cause par,
ne serait-ce qu'un contre exemple.


Imaginez que vous tombiez sur des méthodes dont la nature-même correspond, au moins en apparence, à vos méthodes d'évaluation : répétitivité, comptabilisation, qu'elle donne de bons résultats
selon cette évaluation et que vous en concluiez, sans vous poser plus de question sur la corrélation, que c'est une bonne méthode.


Imaginez que vous ne donniez votre crédit qu'à ce que vous comprenez ou qui rentre dans votre mode de pensée, et que vous excluiez a priori d'autres méthodes qui nécessitent d'autres modes de
pensée pour être comprises et "évaluées".


Imaginez, qu'en plus de ne pas chercher à comprendre, vous niiez les témoignages de patients ou de parents de patients à qui ces autres méthodes ont apportées de grandes satisfactions
thérapeutiques.


Imaginez que certaines personnes ou certains groupes manipulent l'opinion, la souffrance de personnes déçues, certains politiques, pour stigmatiser une "méthode" dans son ensemble, et que vous
rapportiez sans esprit critique ces manipulations.


Imaginez qu'une "autorité" ait le même cheminement et promulgue des recommandations sur ces fondements.


Imaginez que vous condamniez définitivement et radicalement cette autre méthode tant qu'elle n'aura pas produit des résultats compatibles avec votre mode de pensée, alors que, supposons, ces deux
modes de pensée ne soient pas traduisibles de l'un vers l'autre.


 


Et bien, je pose sérieusement la question, quelle différence avec ce que vous donnez à lire sur ce blog?

Zao 20/03/2012 20:46


Ah merci pour cette vidéo que je viens de voir dans votre post sur l'appel à manifester contre le packing.


On voit vraiment à l'oeuvre la propagande : aucun argument ne se fait entendre dans cette vidéo, mais une mise en scène, dans le genre série américaine, est faite pour stigmatiser une pratique
dont les "vraies" vidéos qui se trouvent n'offrent visiblement pas de force de conviction pour étayer une "mise en cause éthique". N'importe quoi aurait pu être mis en place du packing dans cette
vidéo. Et en plus, on a le droit à une petite touche sur la culpabilisation des parents, autre détournement qui est transformé en "arme" de propagande.


Donc, je ne défends ni ne critique le packing car je ne connais pas les détails de cette pratique, mais on voit bien là que sa critique est une manipulation, une manoeuvre pour leurer le public,
faire des mouvements de foule.


Et ça marche pour certains... vous suivez, vous relayez, mais vous n'avez toujours donné le début d'une explication de votre indignation... C'est comme certaines pratiques de partis politiques :
certains pensent à des stratégies politiciennent et fabriquent des opinions ou des messages à véhiculer par les militants qui se trandforment en armées de moutons...


Je n'ai pas trouvé l'ombre d'une début de critique de votre part de cette pratique. Aurais-je mal lu?


 

molet 14/03/2012 10:21


à savoir maintenant, si celles et ceux qui utilisent le packing ne vont pas détourner cela en présentant un protocole qui remplit les conditions (qui sont bien sommaires) pour l'utilisation du
packing auprés des CPP afin de continuer leur pratique dans les institutions...je reste pessimiste mais j'adorerai avoit tort sur ce coup.

molet 13/03/2012 22:01


Une rectification: le packing n'est pas du tout sacrifié, voir ci-dessous l'extrait du rapport; il est juste précisé que le protocole doit suivre les recommendations d'utilisation (et j'ai
vérifié leurs recommendations, c'est de la blague).


1. Quelle est la position de la HAS et de l’ANESM sur le packing ? 


En l’absence de données relatives à son efficacité ou à sa sécurité, du fait des questions éthiques soulevées par cette pratique et de l’indécision des experts en raison d’une extrême divergence
de leurs avis, il n’est pas possible de conclure à la pertinence d’éventuelles indications des enveloppements corporels humides (dits packing), même restreintes à un recours ultime et
exceptionnel. En dehors de protocoles de recherche autorisés respectant la totalité des conditions définies par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), la HAS et l’Anesm sont formellement
opposées à l’utilisation de cette pratique

Esteve Freixa i Baqué 14/03/2012 09:01



Je crois que tu te trompes.Le "packing" ne reste toléré que dans le cadre de la recherche (le truc en cours de Delion, par exemple). Le protocole dont ils parlent est un protocole de recherche,
soumis, comme tout protocole de recherche (tu le sais bien, en tant que chercheur) à des règles très contraignantes. Pour le reste, pour l'utilisation "thérapeutique", la HAS et l'Anesm sont,
comme tu l'as rappelé toi-même: "formellement opposées à l'utilisation de cette pratique." Cela me semble clair... Non?