Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog d'EFB
  • Le Blog d'EFB
  • : Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...
  • Contact

 Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...

 

  Aquesta plana és el "blog" de n'Esteve. Hi trobareu articles, classes, adreces, noticies, documents diversos dels que podreu disposar. En contrapartida, m'agradaria rebre'n els vostres comentaris...

 

 Esta página es el "blog" de Esteve. En ella encontrareis artículos, clases, direcciones, notícias, documentos diversos puestos a vuestra disposición. A cambio, os agradecería que me mandaseis
vuestros comentarios al respecto...

14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 14:59

drapeau_francais.gif  Dans Le Nouvel Observateur n°2535 du 6 au 12 juin 2013, et sous la plume de Marie-Hélène Martin, un très drôle papier dont je me permets de citer quelques extraits.

"Des décennies à supporter les maux de l'esprit, voilà que le divan de Freud part en quenouille. (...) Pour l'anniversaire de la naissance de l'homme à la barbe, le musée, désargenté, a fait appel aux donnations afin de restaurer le célèbre icône. Cout estimé: 5000 £. Avec les années, le matelas s'affaise, les fils s'usent. Comme la psychanalyse, diront ses contempteurs."

Pour plus de détails, voir également ce qu'en dit Le Figaro ICI:

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Nathalie 28/07/2013 19:37


Et merci pour votre réponse à ma réponse.


Voyons, par quoi je vais commencer pour vous répondre ?


Une petite parabole évangélique ? Allez, je me lance : connaissez vous celle où Marie-Madeleine se jette sur Jésus et répand du parfum, très très cher à l'époque sans doute plus que de nos jours,
sur ses cheveux et ses pieds ? pourquoi ses pieds ? Est-ce que l'on se parfumait les pieds à l'époque ?


Hein, la scène vue à l'époque par la société de l'époque, je vous dis pas le scandale ! De mixité, il n'en était point question, les hommes mangent là, les femmes ailleurs. Imaginez le même topo
aujourd'hui chez les juifs loubavitch, vous aurez une idée de l'ampleur du séisme. Et on rigolait pas avec la loi juive : la lapidation, c'était pas pour du faux.


Bref, le seul à y trouver quelque chose à redire, ben devinez c'était qui ?


Judas. Il tenait les cordons de la bourse, il piquait dans la caisse nous rapporte t on ...


Il avait rien pigé à ce qui se passait, mais rien du tout, ça le dépassait complètement cette dimension. Il a fini tristement, je me dis que s'il ne s'était pas pendu, il aurait pu faire un saint
formidable....


Ensuite, le sens de ce que disais, pour en revenir au fil du thème de la discussion :


A Lourdes, comme sur le divan, ou ceux qui ont recours à n'importe quelle "thérapie" comportementale ou cognitive ou autre, ce que beaucoup viennent chercher, devinez c'est quoi ?


Le miracle. Celui qui va changer leur vie.


Alors, toutes ces personnes sont prêtes à beaucoup de choses pour y arriver, j'ai vu des scènes grotesques de séances de thérapie contre tel ou tel symptôme en me disant, mais jusqu'où ces
personnes sont elles prêtes à descendre dans le ridicule, le grotesque comme je disais tout à l'heure pour se sentir soulagée de leurs souffrances et leurs misère de vivre.


Je vais vous épargner les discriptions pitoyables.


La plupart des gens viennent faire pareil à Lourdes, de la magie. Ce que l'église appelle pudiquement la "foi populaire". Il en faut surement, je ne sais pas, en tous cas, cette fois populaire et
paganiste est partagée par beaucoup beaucoup de monde.


Savez-vous que sur les télé, dans les couloirs et salle d'attente d'un centre anti cancéreux, il est affiché l'horoscope du jour ? Ca en dit long sur les capacités des médicastes qui y
plastronnent. Bref....


Mais, je dois dire que j'éprouve un grand respect et une profonde considération pour la prière de ceux qui viennent déposer leur souffrances morales et physiques dans ce lieu de pélerinage. Et
parfois, elle est grande, vraiment.


Pour le reste, j'ai déjà dit on va pas se friter : les idéologies athées ont été responsables de bien plus de dizaines de millions de morts en un seul siècle que toutes les confessions existant
sous le soleil depuis des millers d'années.


Moi, si j'étais athée, je ne donnerai pas de leçon de christianisme que je ne comprendrais pas et dont je ne connaitrais pas le contenu.


Le reste, bon ben, je n'ai pas grand chose à en dire, c'est de la responsabilité de vos propres choix. Vous en assumez les conséquenses, pas moi, alors...


Bonne soirée

Nathalie 27/07/2013 21:37


Bonjour, je ne crois pas que la "secte" catholique ait eu les moyens de réparer tous les dégâts de Lourdes, mais vous avez bien le droit de le penser, si ça peut vous ennuyer... Pourquoi pas ?


Nan, mais je dis ça, juste parce que je suis catholique, si si ! Vraiment ! Mais on va pas se friter pour si peu, n'est-ce pas ?


Et puis, disons-le tout net : Freud n'avait rien, mais alors rien du tout d'un Sauveur, ni d'un Christ, vu que c'est comme cela que les fils et filles spirituels du gourou se présentent à qui
vient s'engluer dans leur "cabinet", aucun point commun.


Vous avez regardé sur youtube des documentaires sur Lacan et ses lacanianias dans les années 70 ? Observez l'expression des visages de l'auditoire : exactement la même que ceux qui sont partis
dans les ashrams à la même époque prendre les leçons de Baba Sidimanayabahathari Guru. Simple coïncidence ? Ou bien c'était l'époque des seventies qui voulait ça ?


Bonne soirée !


 

Esteve Freixa i Baqué 28/07/2013 19:05



Non, bien sûr qu’on ne va pas se friter pour ça. De la même façon que vous me concédez le droit de penser ce que j’ai écrit, je vous concède celui d’être catho. Nobody is perfect…


Mais, sans entrer dans une polémique (si vous suivez mon blog, vous savez déjà que je ne me lance pas dans des polémiques sans fin avec les personnes qui déposent des commentaires), je voudrais
vous signaler qu’en disant que les catholiques s’étaient mobilisés (soit en volontariat pour nettoyer, soit en faisant des dons d’argent) pour effacer, en un temps record qui tient presque du
miracle, les dégâts des inondations, je ne donnais pas mon opinion : j’affirmais un fait incontestable, longuement rapporté et salué par toute la presse écrite et tous les JT de France et de
Navarre.


Déjà, j’avais été  ulcéré par le traitement médiatique de la chose (presque aussi omniprésent que la récente naissance d’un énième héritier du trône britannique, dont on se fout comme de
l’an 40… !!!) . Des milliers de sinistrés un peu partout dans l’Hexagone, mais le cas de Lourdes prenait, à lui tout seul, plus d’espace dans un JT que l’ensemble de toutes les autres
catastrophes. Et, sans vergogne aucune, tout le monde parlait de « sauver la saison des pèlerinages », comme on parle de la saison de ski ou de la saison d’été. De la part des
hôteliers, restaurateurs et autres « marchands du temple » (ceux même que le Christ avait chassé du temple de Jérusalem à coups de lanière dans un éclat de colère très peu
« zen » pour un fils de Dieu…), cela peut se comprendre : ils vivent de ça. Mais de la part de l’Église elle-même, afficher et mettre en avant de façon si éhontée les aspects
purement financiers d’une affaire en principe spirituelle est de nature à vous faire vomir. Car ils n’invoquaient pas les pauvres pèlerins qui allaient se trouver privés de tenter leur chance à
la grande (et grotesque, et minable) loterie du « miracle » (la Vierge aurait été plus inspirée d’empêcher l’inondation, tant qu’à faire des miracles), non : ce qui était invoqué
était ouvertement « le manque à gagner ».


Je ne suis pas croyant (Nobody is perfect…).  Mais, si je l’étais, je serais le premier scandalisé par
cette marchandisation, même pas dissimulée, de la foi. C’est non seulement insoutenable pour un non-croyant ; ça l’est surtout pour un chrétien véritable.


Dans le peu de temps qui restait pour rendre compte de tous les autres sinistrés, on voyait des personnes ruinées, pleurer devant les caméras, désespérés, des innocents frappés par la catastrophe
(merci le bon Dieu !… je croyais que tu étais Tout-Puissant. Quoi ? Tu l’es, en effet ? Donc tu aurais pu l’empêcher ? Qu’est-ce qu’ils t’avaient fait ces pauvres
« créatures » pour que tu les punisses ainsi ? Rien ? Ah bon ? Juste comme ça, alors ? Et bien, tu veux que je te dise ? C’est encore plus dégueulasse
de ta part. Vraiment, la seule excuse que tu as est que tu n’existes pas ; car autrement, il y aurait de quoi te juger, te condamner et te crucifier…), des innocents donc qui avaient
tout perdu et n’avaient que leurs yeux pour pleurer, et pour lesquels il n’y aura aucune mobilisation, aucune collecte de fonds, rien. À eux de se démerder avec les assurances et leurs minces
indemnisations… Ce sont des anonymes, des gens ordinaires… Rien à voir avec Lourdes, voyons !


Et oui, ma fille : je suis scandalisé, outré, en colère. Et si j’étais encore membre de la secte, j’abjurerais sur le champ (chose que j’ai faite, tout à fait officiellement, il y a déjà
bien longtemps).


Si vous voulez un « complément d’information »lisez ce
post dans mon blog (il n’est pas de moi, mais de Cavanna. Mais j’en signe la moindre virgule).


Pour le reste, oui, on est d’accord : la psychanalyse ne vaut pas mieux. Mais, à tout casser, elle n’est pas responsable de millions et de millions de morts (plus que toutes les pestes
moyenâgeuses réunies, qui, pourtant, ne « plantaient pas leur épée dans l’eau », comme disait Brassens) comme le sont les religions, toutes les religions, tout au long de l’histoire de
l’Humanité. Pour le plus grand bien de celle-ci, cela va de soi, puisque les religions sont essentiellement des messages d’amour et de tolérance, n’est-ce pas ? (sauf pour ceux qui
n’embrassent pas la leur, bien entendu).


 


Bien à vous



Nathalie 26/07/2013 20:54


Bonjour, et savez-vous si le musée a reçu des dons pour restaurer la "relique" ? Si oui, j'en serais étonnée, une telle idôlatrie, comment dit-on déjà ? Cet "esprit magique" ! J'imagine que
toucher l'objet vous désenvoute, ou bien guérit des maladies, s'assoir dessus guérit aussi de la stérilité... heu, je m'égare là.


Bonne soirée.

Esteve Freixa i Baqué 27/07/2013 16:23



Aucune idée. Mais si j'avais à parier, je dirais que oui, qu'ils ont reçu plein de sous. Il y a beaucoup de "freudolâtres" de par le vaste monde mondial, et la plupart ont, presque par
définition, la fortune d'être fort fortunés... La secte catholique a bien engrangé des dons pour réparer les dégâts des innondations à Lourdes; alors pourquoi la secte psychanalytique n'en ferait
tout autant pour réparer leur symbole essentiel, sorte de "vrai Croix" des chrétiens? Je vous le demande...