Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog d'EFB
  • Le Blog d'EFB
  • : Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...
  • Contact

 Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...

 

  Aquesta plana és el "blog" de n'Esteve. Hi trobareu articles, classes, adreces, noticies, documents diversos dels que podreu disposar. En contrapartida, m'agradaria rebre'n els vostres comentaris...

 

 Esta página es el "blog" de Esteve. En ella encontrareis artículos, clases, direcciones, notícias, documentos diversos puestos a vuestra disposición. A cambio, os agradecería que me mandaseis
vuestros comentarios al respecto...

15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 17:29

Un ami m'a écrit récemment:

 

Bonjour Esteve,

Je t'écrits pour te présenter une personne dont le travail pourrait t'intéresser.


Peter Boghossian est un philosophe australien qui enseigne l'art de la pensée critique à l'Université d'Etat de Portland aux Etats-Unis. Il est est l'auteur de A manuel for creating atheists (Un manuel pour créer des athées) dans lequel il développe sa méthode qui utilise l'alliance thérapeutique, le questionnement socratique et les techniques de l'entretien motivationnel pour discuter en profondeur avec les croyants qu'il croise et explorer leur foi sans augmenter leurs résistances tout en les amenant à douter de leur foi et à embrasser la raison. Il définit la foi assez simplement comme "prétendre connaître des choses que l'on ne connaît pas". Il explique très bien que l'objectif de l'épistémologiste de rue n'est pas de débattre, que débattre est une perte de temps dans ce contexte particulier.


Sa méthode pourrait très bien être transposée pour discuter en profondeur la foi de ceux qui croient en la psychanalyse sans augmenter leurs résistances, les faire douter et embrasser la raison.


Petite vidéo de présentation par l'auteur lui-même :
https://m.youtube.com/watch?v=OSOnDpLs9cM&feature=youtu.be


Livre :
http://www.amazon.com/Manual-Creating-Atheists-Peter-Boghossian/dp/1939578094

Application en développement :
http://atheos-app.com

Site personnel :
http://peterboghossian.com

 

Chaîne Youtube d'Anthony Magnabosco qui présente des enregistrements vidéo de l'application de cette méthode dans la rue :

https://m.youtube.com/channel/UCocP40a_UvRkUAPLD5ezLIQ


Amicalement.

F. D.

 

Et, en complément, voici une vidéo où, en dialogue avec un prof de philo, Jacques Van Rillaer explique pourquoi il est devenu athée et ne s'en porte pas plus mal:

https://www.youtube.com/watch?v=JNtmr_YsIss

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles "invités"
commenter cet article
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 08:15

Un de mes acolytes du KO7J a publié ceci dans son blog. Je vous en fais participer parce que c'est à mes yeux un texte très utile, à mettre entre toutes les mains et sous tous les yeux.

"Aussi salutaires soient-ils, le fameux Livre noir de la psychanalyse et son génial précurseur : Les Illusions de la psychanalyse sont tout de même des pavés. Tous les curieux qui voudraient savoir pourquoi la psychanalyse est tant critiquée et ne pas se contenter de la réponse la plus courante des principaux intéressés (« parce que la vérité, ça dérange ») ne sont pas toujours disposés à lire des centaines de pages. Voilà pourquoi ce petit bouquin est à mon avis à recommander en première intention. Il synthétise à merveille et en une cinquantaine de pages ce qui cloche avec le freudisme et ses principaux dérivés.

Je profiterai donc de ce billet pour répondre une fois de plus aux questions qui me sont les plus fréquemment posées par des patients, leur entourage, des collègues, des étudiants, des voisins etc."

LIRE LA SUITE

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles "invités"
commenter cet article
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 14:55

Et oui, toute religion a ses apostâtes. J’ai souvent défendu l’idée que la psychanalyse est une religion (en fait, une secte ; mais on sait qu’une religion n’est rien d’autre qu’une secte qui a triomphé…). Rien de plus normal donc qu’elle ait ses convertis, ses adeptes, ses prêtes, ses vestales (suivez mon regard…) ses prélats, ses schismes, ses chapelles et, pour couronner le tout, même ses « renégats ».

Toute personne qui a été élevée dans une croyance ou conviction forte, qu’elle soit d’ordre religieux ou politique, surtout si elle est majoritaire, et qui en exerçant un louable et très courageux sens critique est parvenue à s’en défaire (je pense aussi bien aux anciens croyants qu’aux anciens communistes) sait à quel point il est difficile et coûteux (dans tous les sens du terme) de rompre avec son passé, de reconnaître qu’on s’est (qu’on a été) trompé, de se désolidariser de ceux qui furent, parfois longtemps durant, de fidèles coreligionnaires ou de très chers camarades.

C’est pourquoi je tiens à saluer l’honnêteté intellectuelle et la force morale de ceux qui y sont parvenus.

Dans la vidéo vers laquelle je vous remets,Sophie Robert (la réalisatrice du film Le Mur qui fit tant de bruit et dont nous nous sommes amplement fait écho dans ce blog) interviewe un philosophe (Mikkel Borch-Jacobsen) et trois anciens psychanalystes (Jacques Van Rillaer (bien connu des lecteurs de ce blog), Jean-Pierre Ledru et Stuart Schneiderman). Ensemble, ils évoquent leur attrait pour la psychanalyse et les circonstances de leur déconversion d’un mouvement qu’ils n’hésitent pas aujourd’hui à qualifier de sectaire.

Partageant leur expérience, ils parlent de « lavage de cerveau » « dépendance à l’analyste » etc. Une déconstruction méthodique faite avec flegme et humour, en parfaite connaissance de cause.

Cette émission devrait contribuer à un débat d’idées sain et salutaire au sujet de la psychanalyse et de son influence en France.

VOICI LE LIEN POUR Y ACCÉDER

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 12:08

Voici revenu le temps des feuilles mortes après un été tellement caniculaire que même tourner les feuilles d'un livre était un effort trop insupportable. Cette suite est donc peu nourrie, ce qui ravira celles et ceux qui trouvent qu'en général elles sont trop longues.

LIRE ICI

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Réflexions
commenter cet article
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 13:10

Lorsque le pénible et dantesque épisode de la tentative d’ouverture d’un Master comportementaliste à l’Université d’Amiens (voir ICI pour ceux qui veulent en savoir plus ; c’est vraiment édifiant…) prit fin avec la victoire des obscurantistes, j’adressai à mes « chers collègues » un texte de « rupture » définitive qui fit pas mal de bruit (vous pouvez le lire ICI dans son intégralité). Entre autres choses, j’y disais : Je vais pouvoir enfin me consacrer à mes vies parallèles, dont vous n’avez pas (dieu merci !) la moindre idée, et qui, je vous prie de me croire, sont riches et multiples et m’ont toujours permis de traverser cet écœurant épisode en gardant intact mon équilibre et ma joie de vivre (ne vous en déplaise).

C’est l’un des aspects de ces « vies parallèles » que j’avais envie, maintenant qu’il y a « prescription », de partager avec vous.

Vous avez peut-être entendu parler de ce groupe, dans la pure tradition surréaliste (voire, par certains aspects et en poussant le bouchon un peu loin, situationniste), qui s’est appelé : Le front de Libération des Nains du Jardin (FLNJ) qui sévit particulièrement dans le Nord, où il y a une forte tradition de nains de jardin (peut-être pour compenser celle des géants…).

Et bien, il se trouve que Didier Lejeune, un drôle de libraire de Roubaix (librairie Les Lisières) eut l’idée d’organiser, dans ce contexte, un défilé annuel de nains de jardin, concrètement le 32 mars (qui tombait souvent le 1er avril…). Et, pour l’occasion, mon grand pote ‘pataphysicien, Guy Ciancia, composa les très savoureuses paroles de l’Internationale des nains de jardin que VOICI et dont la Bande à Polo de Wazemmes réalisa les arrangements sur la musique de la vrai Internationale. Pendant le célèbre Carnaval de Wazemmes eut lieu une mémorable « répétition générale » avec la collaboration d’un personnage clownesque que ceux qui m’ont connu à cette époque, où j’avais encore une barbichette, n’auront pas trop de mal à reconnaître (et que ceux qui ne me connaissent que sans barbe pourront découvrir).

Je me suis toujours demandé la tête qu’auraient fait mes « chers collègues », aux yeux desquels j’étais le parfait « chiantifique » psychorigide, limite rat de bibliothèque (et surtout de laboratoire), austère professeur de méthodologie expérimentale et de béhaviorisme radical, sans la moindre fantaisie et à la vie fade et monotone (eux qui ignoraient que j’avais financé mes études sur les planches dans une compagnie professionnelle de théâtre) s’ils m’avaient vu officier dans cet autre registre festif et déconnant. Ou mes étudiants. D’autant que cela se passait à l’époque du combat contre le fameux (et scélérat) CPE (Contrat de Première Embauche) de Villepin, où j’avais joué (pardon par le manque de modestie, mais c’est la vérité) un rôle de leader (membre du comité restreint de direction de la lutte, interviews dans la presse locale, passage aux infos nationales, etc.) qui m’avait même valu des ennuis avec le Président de l’Université de l’époque. Et je me demandais quelle serait la réaction des étudiants avec qui nous occupions en semaine, jour et nuit, la fac à Amiens, s’ils me découvraient, le WE, dans cet aspect parallèle de ma vie.

Mais assez parlé. Voici la vidéo en question :   http://youtu.be/ScpH9UmTb9M

 

 

 

Petit appendice. L’année suivante, déjà débarrassé de la barbe, je suis devenu le curé qui bénissait les nains de jardin.

 

 

L'internationale des Nains de Jardin (mes vies parallèles)

La presse locale s’en fit bien évidemment écho ; mais même Libération y consacra un article enthousiasme où il était également question de ce drôle de curé…

 

 

L'internationale des Nains de Jardin (mes vies parallèles)
L'internationale des Nains de Jardin (mes vies parallèles)

Voici une vidéo amateur du défilé, qui contient le moment où "le curé" chante l'Internationale dans les locaux du Musée de La Piscine. https://leblog2roubaix.com/2008/09/21/406-le-32-mars-2008/

ET en 2016, ça repart de plus belle: Haut les nains!

http://pagesperso-orange.fr/esteve.freixa/haut_les_nains.pdf

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Documents divers
commenter cet article
21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 11:23

Bon, ça y est: aujourd’hui c'est le jour le plus long. Dès demain, les journées raccourcissent à nouveau. Cela signifie donc que nous voilà en été. Et que je dois vous livrer ma moisson de printemps.

 

LA VOICI

 

 

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Réflexions
commenter cet article
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 09:02

drapeau_francais.gif Voici la livraison de printemps de ce que j'ai glané cet hiver. Et je vous propose un brindis au champagne: ceci est mon post n° 200 !

 

LIRE LE TEXTE

 


Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Réflexions
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 13:10

drapeau_catalan.gif Segurament us preguntareu quina mosca m'ha picat i a sant de què, de cop i volta, m'han vingut ganes de parlar-vos d'una ja vella historia. I la veritat és que m'ho pregunto jo mateix. I no tinc cap raó vàlida. Senzillament, per casualitat, he retrobat, remenant andròmines encara embalades en caixes de quan em vaig mudar, el CD d'aquesta emissió. I he pensat que, en lloc de seguir dormint com les titelles del Serrat en "una maleta de cartró folrat ", el podia penjar aquí per a poder ser vist per qui s'hi interessés.  Dit i fet doncs. Però permeteu-me que, per a ajudar a situar-vos, us n'expliqui una mica la gènesis i el context. 

El 12 d’abril del 1997, La Vanguardia va publicar, en el suplement “ciència i salut”, en una doble plana, un article signat per en Ramón Ferrer, col·lega i amic meu de la Universitat de Barcelona, article intitulat, en homenatge evident al famós llibre d’en Kundera (que si no heu llegit us recomano que ho feu i que després veieu la molt bona pel·lícula que se’n va fer): La insuportable levedad del psicoanàlisis. Des de el meu punt de vista de conductista radical, el seu article (ell no és conductista sinó professor de metodologia) era molt “suau”. Aqui el podeu llegir (plana 6 i plana 7). Però va provocar un allau impressionant de cartes al director, deixant el pobre Ramón com un drap brut. I el periodista responsable de la secció, un tal Lluís Reales, també va tenir problemes. De fet, m'ha concretat recentment en Ramón, qui va "manegar" la comanda del texte, hi va aportar un requadre i desprès va seleccionar les cartes que es publicaven a la secció de cartes dels lectors fou un tal Oscar Vilarroya.  Segons aquest Vilaroya, es va batre el nombre de cartes al director d'aleshores. I en Ramón també m'indica que qui també hi va tenir un paper especial fou en Vladimir de Semir, que li semba que per aquella època ja no era el director del suplement (tenia un càrrec "més elevat" a LV), però recorda que varen parlar del article a la redacció quan el van convidar a anar a veure el munt de cartes rebudes... A tall d'exemple, n'adjunto sols una, entre les menys violentes, signada per la Remei Margarit, que, a més d'haver fundat amb l'Espinàs "Els setze jutges " i publicat un ben bonic disc l'any 62, és també escriptora i...psicòlega.

Anys més tard, al 2006, aprofitant de les vacances “de primavera” (França essent un país laic, les vacances de Pasqua s’anomenen així i no forçosament coincideixen exactament amb la Setmana Santa) durant les quals solia venir per Barcelona per a veure parents i amics, vaig prendre unes “tapes” amb en Ramón i em va explicar que el Reales ara animava un espai televisiu de divulgació científica a BTV anomenat “Einstein a la platja” i que l’havia contactat per a fer de contradictor a un psicoanalista en un debat sobre Freud en motiu del 150 aniversari del seu naixement. Jo li vaig dir que llàstima que el periodista aquell no m’hagués “llogat” a mi per aquest debat, que això de discutir de psicoanàlisis ho tenia molt per mà. I ell em va dir que era cert, que com no se li havia ocorregut abans i que intentaria arreglar-ho. Dit i fet, em truca l’endemà per dir-me que era massa tard per a substituir-lo però que en Reales estava d’acord en fer-me una interviu que intercalaria en el debat. I com que jo l’endemà me’n anava a passar uns dies a casa d’una cosina meva a Matadepera, l’equip es va haver de desplaçar per a l’entrevista (no vegis els comentaris dels veïns veient arribar la camioneta de la tele a ca la meva cosina just el dia que, per una d’aquelles casualitats que si ho veus en una “peli” dius: “si home!; ja es veu que és una pel·lícula, perquè en la realitat això no passa”... hi havia hagut un segrest o quelcom per l’estil a la ciutat i totes les cadenes de TV en parlaven en els telediaris).

Aquí teniu una foto de la escena; a sota us poso l’enllaç i l’accés directe al vídeo. Com veureu, el psicoanalista és més aviat “bonachón ”, en Ramón parla com una metralladora i jo arribo si fa o no fa a mitja emissió. Que us ho passeu bé!

P1020232


http://youtu.be/gPqXP-TYwA8

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Documents divers
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 10:02

drapeau_francais.gif  Et voilà qu’on se réveille et qu’on se retrouve en hiver. Même si le thermomètre ne nous le dit pas, le calendrier, lui, est implacable. Donc voici la nouvelle livraison de notes prises pendant cet automne si doux (2014, année la plus chaude depuis 1900 !!!) Et j’en profite pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous.

CLIQUER ICI POUR Y ACCEDER

 

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Réflexions
commenter cet article
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 14:54

drapeau_francais.gif 

http://scd.rfi.fr/sites/filesrfi/dynimagecache/0/0/1003/566/1024/578/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/Elisabeth%20Roudinesco_0.jpg

Élisabeth Roudinesco après la remise du prix Décembre pour son essai « Sigmund Freud, en son temps et dans le nôtre », publié aux éditions du Seuil.

 

Élisabeth Roudinesco n’est pas une inconnue pour les lecteurs de ce blog. A plusieurs reprises, elle en a fait « la une ». Voir, par exemple ICI et aussi ICI)

 

Voici qu’elle récidive avec une nouvelle biographie de Freud dans un livre qui vient de remporter un important prix (du moins, de par son montant en espèces sonnantes et trébuchantes : 30.000 €, ce qui en fait le prix littéraire le mieux doté de France, excusez du peu!) décerné par un jury où les psychanalystes de toutes tendances y sont plus que surreprésentés (ce qui en relativise un peu la portée, tout de même). Voir l'article dans Marianne à ce propos.

 

Comme le dit Michel Onfray dans une interview que je vous recommande de lire en sa totalité (voir ICI) « Élisabeth Roudinesco qui écrit sur Freud, c’est comme Georges Marchais écrivant sur l’URSS »

Et voilà que mon vieux complice Jacques Van Rillaer, fin analyste des propos de Mme. Roudinesco (voir ICI et aussi ICI), récidive lui aussi en nous livrant un très brillant compte rendu de lecture de son livre, à lire ABSOLUMENT!  LE VOICI.

En vous souhaitant bonne lecture…

PS. Mon pote Jean-Louis Racca, dont j'ai déjà publié, entre d'autres choses, son excellent "Je suis de gauche et j'emmerde la psychanalyse", vient de poster aussi un billet sur la question dans Médiapart. Et il lui a donné un titre dont je suis presque jaloux, tellement il est bien trouvé: "Quand Sigmund fraude, Roudine escroque?" Joli, n'est-ce pas?

_____________________________________

DERNIERE MINUTE: Tout comme il y a une super-coupe de foot pour départager le champion de la Ligue et le vainqueur de la Coupe;  tout comme les différentes Miss nationales concourrent au titre de Miss Monde (voire Miss Univers), je viens d'apprendre qu'on décerne aussi un super-prix parmi les principaux prix littéraires de l'année. Et vous savez qui a raflé la mise cette année? Et ben oui! Aussi incroyable que cela puisse paraître, c'est arrivé.

(lu dans Le Point.fr dans sa mise à jour du19/12/14) Le prix des prix littéraires est un ovni. Une récompense sans dotation ni cérémonie qui, chaque automne depuis quatre ans, couronne un roman parmi les huit principaux prix littéraires de la rentrée. Cette année, c'est la grande prêtresse de la psychanalyse, Élisabeth Roudinesco, prix Décembre, qui l'emporte, haut la main, comme nous l'explique Pierre Leroy, fondateur du prix, tête pensante du groupe Lagardère, bibliophile et grand collectionneur de Sade : "Au premier tour, tout le monde avait inscrit le nom de Roudinesco parmi les trois favoris." Problème, Sigmund Freud, en son temps et dans le nôtre,l e livre de Roudinesco, n'est pas un roman, mais une biographie.

LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE DU POINT (et les commentaires)

LIRE aussi l'article dans le cercle psy et, surtout, l'excellent commentaire à fa fin de Jacques Van Rillaer   

      DERNIERE MINUTE: Et voilà que cette pauvre Mme Roudinesco devient la cible ... des psychanalystes (enfin, d'une de leurs chapelles). A leurs yeux, elle est plus dangereuse que Le livre noir de la psychanalyse, Michel Onfray et les TCC réunis. Jouissif. A lire absolument! 

SUITE... Vous trouverez ici une autre excellente analyse critique du livre de Mme.Roudinesco par  Eric Coulombe et Serge Larrivée.

 

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article