Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog d'EFB
  • Le Blog d'EFB
  • : Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...
  • Contact

 Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...

 

  Aquesta plana és el "blog" de n'Esteve. Hi trobareu articles, classes, adreces, noticies, documents diversos dels que podreu disposar. En contrapartida, m'agradaria rebre'n els vostres comentaris...

 

 Esta página es el "blog" de Esteve. En ella encontrareis artículos, clases, direcciones, notícias, documentos diversos puestos a vuestra disposición. A cambio, os agradecería que me mandaseis
vuestros comentarios al respecto...

12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 13:46

drapeau_francais.gif  Voici deux pétitions, à propos de l'autisme, que je vous propose de signer.  Merci pour eux !

 

 

Manifeste pour les bonnes pratiques en psychiatrie  (il faut faire défiler les pages avant d'accéder au texte et à la procédure de signature)

 

STOP abuse of Autistics in France

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 10:27

drapeau_francais.gif

  Voici le manifeste d'un nouveau collectif (le KOllectif du 7 janvier)  auquel je suis fier d'appartenir (tout en restant à la retraite, bien sûr!)  

 

lire (et éventuellement signer) le manifeste

 

Et pour en savoir un peu plus sur ce collectif, en voici l'historique

 

Et un chouette diaporama à propos de 10 idées reçues sur la psychanalyse (très instructif et pédagogique)

 

Une lettre de soutien adressée au Kollectif par "un papa désespéré".

 

Et une bonne nouvelle: Le décret 2012-694 du 7 mai 2012 (juste le lendemain du deuxième tour de la présidentielle...) modifie le code de déontologie médicale:

 Art. 1er. − La sous-section 1 de la première section du chapitre VII du titre II de la quatrième partie du code de la santé publique est ainsi modifiée :
1o A l’article R. 4127-1, la référence à l’article R. 4127-87 est remplacée par la référence à l’article R. 4127-88 ;
2o Au premier alinéa de l’article R. 4127-8, les mots : « Dans les limites fixées par la loi, » sont remplacés par les mots : « Dans les limites fixées par la loi et compte tenu des données acquises de la science, » 
 
Le R 4127-8 devient donc :
Article R4127-8

Dans les limites fixées par la loi et compte tenu des données acquises de la science, le médecin est libre de ses prescriptions qui seront celles qu'il estime les plus appropriées en la circonstance.

Il doit, sans négliger son devoir d'assistance morale, limiter ses prescriptions et ses actes à ce qui est nécessaire à la qualité, à la sécurité et à l'efficacité des soins.

Il doit tenir compte des avantages, des inconvénients et des conséquences des différentes investigations et thérapeutiques possibles.

COMME QUOI IL SUFFISAIT DE PUBLIER LE MANIFESTE POUR ETRE ENTENDUS... CONTINUONS LE COMBAT !

  ______________________

 

Et les bonnes, comme les mauvaises nouvelles, n'arrivent  jamais seules.  La preuve:

 

Le conseil d'administration du Syndicat universitaire de psychiatrie (SUP) a décidé de quitter le Comité d'action syndical de la psychiatrie (CASP) compte tenu d'une "divergence de vue croissante" entre les deux structures, et "d'une évolution du CASP qui ne répond ni aux objectifs initiaux de ce comité, ni aux positions défendues par le SUP", a annoncé lundi (21 mai 2012) dans un communiqué Bernard Granger, président du syndicat universitaire. Pour Bernard Granger, le SUP "insiste aussi sur son attachement à une psychiatrie moderne fondée sur les éléments de validité que nos patients sont en droit d'attendre de nous et sur lesquels nous devons fonder nos pratiques". Il pointe que "les récentes positions du CASP ne vont malheureusement pas dans le même sens".

Contacté par Hospimedia, Bernard Granger explique une divergence quant aux modalités de mise en place des méthodes thérapeutiques. Il défend pour sa part des méthodes dont la validation s'accompagne de "preuves scientifiques, conformément à une démarche médicale élémentaire", quand le CASP a critiqué en début d'année une proposition de loi demandant l'abandon des pratiques psychanalytiques dans la prise en charge de l'autisme et les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) en la matière.

 

Il ne leur manquait plus que de nous citer comme référence (c'est moi qui ai souligné les passages qui font écho à notre manifeste.) Et dire qu'il se trouve des mauvaises langues (le psychanalyste Eric Laurent, l'un des 3 plaignants contre Sophie Robert -pour ne pas le citer-) pour prétendre que notre manifeste a fait "flop"...

______________________________________

 

 

 

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 09:46

drapeau_francais.gifVoici le lien vers un appel à manifester contre le "packing" le 16 févrierà Lille. Je sortirai quelques heures de ma "douce retraite" pour y prêter main forte. Au plaisir de vous y retrouver...

La manifestation débutera à 14h devant l’Agence Régionale de la Santé Nord-Pas-deCalais, pour se rendre ensuite devant le Conseil de l’Ordre des médecins de Lille et se terminer devant le CHRU de Lille, là où est pratiqué le Packing.

Rendez-vous donc, malgré le froid, à 14h au 556, avenue Willy-Brandt, (Euralille), Lille

 

 

Voici une très percutante vidéo:


 


 


 

Le Premier Ministre François Fillon condamne, sans le nommer, le "packing".

 

Communiqué du CNRS.

 

Compte rendu en photos de la manif

 

Article dans Le Monde

 

Article dans Le Quotidien du médecin

 

Epilogue (provisoire) : La Haute Agence de la Santé (HAS) a publié le 8 mars ses tant attendues reccomendations concernant l'autisme. Pour ce qui est du Packing, on peut y lire notamment:

"Quelle est la position de la HAS et de l’ANESM sur le packing ?
En l’absence de données relatives à son efficacité ou à sa sécurité, du fait des questions éthiques soulevées par cette pratique et de l’indécision des experts en raison d’une extrême divergence de leurs avis, il n’est pas possible de conclure à la pertinence d’éventuelles indications des enveloppements corporels humides (dits packing), même restreintes à un recours ultime et exceptionnel. En dehors de protocoles de recherche autorisés respectant la totalité des conditions définies par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), la HAS et l’Anesm sont formellement opposées à l’utilisation de cette pratique."

 

Cela semble clair et sans appel. Mais "il n'y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre"...

 

Voir également:  Autisme: le "packing condamné par la HAS

où on apprend, quand même, qu'il y a eu une "négociation" hors concertation entre des responsables de l'HAS et des membres d'une corportation de professionnels incapables de faire la preuve de leur efficacite et on nous explique que le deal était de sacrifier le Pr.Delion et son "packing" pour eviter que ce soit toute la psychanalyse qui soit non recommandée. Les parents d'enfants autistes appréciéront ce genre de marchandages au sein d'une institution où le rôle est de faire le point sur l'état actuel des connaissances scientifiques...

 

Le professeur Delion se défend comme un lion dans le Monde, sous la plume de Catherine Vincent, dont je me suis laissé dire qu'aussi bien le père que la mère étaient des psychanalystes; ce qui peut expliquer le positionnement si partial de ce prestigieux quotidien dès qu'il s'agit de psychanalyse, et ce depuis très longtemps. Naïvement (si, si!), je me demandais si, tout comme Audrey Pulvar (compagne de Arnaud Montebourg) ou Valérie Trierweiler (compagne de François Hollande) sont interdites d'émissions politiques à la télé ou à la radio pour cause de "conflit d'intérêts", cette même clause ne devrait pas s'appliquer également à la presse écrite dans un cas comme celui-ci. Non pas que je mette en doute le professionnalisme,l'honnêteté intellectuelle ou la déontologie de Catherine Vincent ; mais n’importe quel psychanalyste vous expliquerait que l’Inconscient peut jouer de drôles de tours, à l’insu de son plein gré…

 

 

Et la réponse, toujours aussi percutante, de Jacques Van Rillaer.

 

 

La BBC aussi trouve "honteux" le traitement des autistes en France

 

Face à face Delion-Fasquelle dans la Voix du Nord

 

Et un témoignagne de Christelle Dedours, maman de Philippe, suivi par l'équipe du Pr. Delion

 

 

70 ans après, les Américains retraversent l'Atlantique pour dénoncer ce qui se fait sur des enfants innocents en France : France, "pleine de honte"

http://vivrefm.com/infos/lire/365#complete_news_content

Dans la bande-annonce, on voit un peu la manif à Lille

 

La mère d'une petite fille autiste de 7 ans a entamé une grève de la faim le 9 juillet 2013.

Elle refuse les soins psychanalytiques que les médecins lui proposent et souhaite que sa fille puisse continuer à suivre un programme d'apprentissage comportementaliste.   Voir ici.

 

 

 


 


 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 08:14

drapeau_francais.gifUn de mes plus fidèles lecteurs, qui détient le record absolu de commentaires laissés en bas de mes billets sous la signature « Zao » (contraction de « Zen » et de « Mao » ?) vient de poster un mot s’étonnant de mon silence au sujet de la décision du Tribunal de Lille du vendredi 26 dernier, (alors que, il est vrai, j’étais sorti de ma « douce retraite », comme il dit, pour « jubiler » de la proposition de loi du député Daniel Fasquelle), silence que Zao attribue au fait que la sentence condamne le documentaire « Le Mur » et sa réalisatrice Sophie Robert.
Je tenais donc à le rassurer, d’autant plus que, dans son commentaire, il en vient, de fil en aiguille, à me donner quelques leçons de morale (toujours retranché derrière la courageuse impunité que confère le pseudonyme, alors que j’écris à visage découvert, photo à l’appui) du type : « Bref, tout cela se décante et trace un portrait du contenu de vos interventions qui est loin de dessiner le sérieux et l’honnêteté intellectuelle que l’on attend de quelqu’un qui se vit comme un « ouvrier de la science ».(1)
Comme vous le savez toutes et tous, j’avais, en effet, pris la ferme résolution de partir à la retraite et de couper définitivement avec tout ce qui, de près ou de loin, avait un rapport avec mon ex-vie professionnelle. Certains me l’avaient d’ailleurs gentiment reproché en me disant que c’était dommage de raccrocher les gants en plein combat pour partir à la pêche (activité dont j’ai, soit dit en passant, horreur), me faisant même sentir un brin coupable, un peu « lâcheur ». Mais il est vrai aussi que ces derniers temps l’histoire s’est accélérée et qu’elle m’a empêché de tenir mes bonnes résolutions.

Donc oui, je suis sorti ces temps-ci, un peu contraint et forcé, de ma « douce retraite » au moment même de la prendre. J’en veux aux psychanalystes rien que pour ça, tiens !… )
Alors, pourquoi ne pas avoir réagi tout de suite à cette nouvelle (alors que le matin même du 26 j’avais encore ajouté au vieux billet sur le compte rendu de l'audience un article de La Voix du Nord annonçant l’imminence du verdict ? Pour les raisons qu’avance mon cher Zao ? Pas du tout. Celles et ceux qui me connaissent (au lieu de me faire des procès d'intention) savent que cela ne me ressemble point.

Il se trouve, tout simplement, que j’ai préféré, plutôt que de donner l’information brute, de réunir une série de documents d’ordre divers (le texte exact du verdict, des analyses de ce verdict,, la conférence de presse de Sophie Robert, les réactions dans la presse, les commentaires dans des blogs, des réflexions de personnalités, des lettres ouvertes, des pétitions, etc.). Et cela prend du temps (finalement, quelques jours seulement, mais qui ont semblé interminables à notre cher Zao).
Voilà, c’est fait.

Vous vous douterez bien, en lisant l’ensemble de cette documentation, que je n’ai pu la réunir tout seul. Loin de là. A vrai dire, je n’ai rien fait. Il se trouve que je bénéficie du travail de tout un groupe de personnes, d’horizons différents, mais mobilisés derrière la réalisatrice et la cause qu’elle défend (une sorte d’« anonymous du Mur », si vous voulez) que je remercie donc publiquement ici.
Et, comme de bien entendu, vu que l’affaire est loin d’être terminée (Sophie Robert fait appel), je m’engage à tenir à jour cette rubrique (peut-être avec un peu de retard par rapport à l’actualité instantanée, n’en déplaise à mon impatient et zélé critique …

(1) Vous pouvez lire l’ensemble de son message dans la section « commentaires » du billet « La psychanalyse perd son triple A… »

 

Le mur censuré

 

Voici, pour commencer, le texte complet du verdict

 

La conférence de presse de Sophie Robert à l'annonce du verdict (version audio, sans image) Je vous recommande fortement de prendre le temps de l'écouter en entier. Cela vaut la peine. J'y ai appris des choses que même moi je trouve incroyables...

 

Une revue de presse sur le verdict

 

La vidéo d'une manif contre la censure du film

 

Une pétition internationale de soutien que je vous invite à signer

 

Dorothy Bishop, une collègue britannique spécialiste des troubles du langage, qui a suivi toute l’affaire, a mis un post sur son blog avec une copie de l’intégralité des sous-titres, et a aussi donné une interview à BBC World Service (la radio de la BBC diffusée partout dans le monde)

 

Le commentaire du génial Jean-Marie de Lacan à lire absolument (y compris les commentaires en bas de son post) si vous voulez savoir le sort qui m’est réservé... (j'en tremble!) 

 

Le commentaire de Yann Kindo

 

Plus une apostille au commentaire de Yann Kindo

 

Le commentaire de Jean Brissonnet

 

Le commentaire de Nicolas Gauvrit

 

Le commentaire de Jean-Paul Krivine

 

Lettre ouverte à Bernard Accoyer, Président de l'Assemblée Nationale et promoteur de la très controversée reglementation du titre de psychothérapeute

 

lettre ouverte à Stéphane Rusineck, Président de l'AFTCC

 

Réponse de Stéphane Rusineck

 

La tribune d'Elisabeth Roudinesco dans Libé

 

Affaire à suivre...

_____________________________________

 

SUITE

 

 Info-invitation

 

 

La Société civile des auteurs multimédia  défend le Mur et la profession

 

Même Elisabeth Roudinesco est (partiellement) d'accord avec nous (ce qui n'est certainement pas sans rapport avec ses récents démélés judiciaires avec JAM et les lacaniens...).

J'aime bien la chute de son papier... : « Quant aux psychanalystes, qui reçoivent par la poste, en guise de cartes de voeux, des photographies de crocodiles, ne sont-ils pas menacés, à force de propos déplacés, de devenir les ennemis d'eux-mêmes et de leur discipline? »

 

Communiqué de l'AFIS et SPS

 

 

Communiqué de presse associations autisme du 31 janvier

 

 

Reportage audio d'Anna Picarek avec interview de Laurent Savard, Daniel Fasquelle, la chef de service de l'IME ABA experimental, Valérie Létard, Marie Dominique Amy, Mme Savard, Marcel Hérault, Catherine Barthélémy et d'autres.... Le contraste entre les propos des professionnels psychanalystes et parents et professionnels comportementalistes est sans surprise.

 

 Lettre ouverte des parents d'autiste aux députés

 

drapeau_uk.gif Pour ceux qui lisent l'anglais, une réaction chez les rationnalistes américains.

 

  Un billet "apprenti-sartrien" du psychanalyste  Bernard Golse   dont je vous conseille vraiment de faire plus ample connaissance...

 

Ce que le même Bernard Golse écrivait dans Libé en 2010 (déjà...)


Et un débat datant de 2005 où, toujours le même Golse, fàce à francis Perrin et au président d'une association de parents, montre à quel point il peut être odieux, en pourrissant le débat, en monopolisant la parole, en coupant systématiquement les autres, etc. Il y a là une très révélatrice forme de domination de la part du professionnel de la parole.

 

a propos des propos proprement délirants tenus par un psychanalyste (le Bernard Golse en question) dans Le Mur...

 

entretien avec Eric Laurent, l'un des trois plaignants

 

entretien avec Esthela Solano-Suarez, une autre des plaignants

 

entretien avec Tuco de la Caña (à lire absolument juste après cellui de Mme Solano)

 

les psychanalystes, premières victimes de la psychanalyse?

 

Un délire thérapeutique mais non évaluable? par Igor Thiriez

 

 

SUITE DE LA SUITE . Voici le texte en appel des avocats de Sophie Robert. C'est long mais très instructif et, surtout, très convainquant. Attendons donc le verdict en appel... en croisant les doigts pour que le jugement ne ressemble pas à ça...

 

Justice-franco-freudienne.jpg

Mais, en attendant le procès en appel, la justice vient de rendre une décision concernant le caractère immédiatement exécutoire des condamnations à l'encontre de Sophie Robert lors du procés en première instance. En effet, en ménageant la chèvre et le choux, le tribunal a coupé la poire en deux: oui, le film reste pour l'instant censuré; non, Sophie Robert ne doit pas payer tout de suite, en attendant le procès en appel, les sommes folles (pas l'euro symbolique, comme c'est souvent le cas lorsque l'on veut juste "sauver son honneur") que les plaignants lui réclament dans le seul but de la ruiner et la mettre hors d'état de nuire.

Tout se jouera donc en appel. Croisons les doigts...

 

Et une jolie tribune au titre évocateur: "La psychanalyse est-elle l'autre imposture du XXè siècle?"  Se poser la question est déjà une façon d'y répondre par l'affirmative...

 

Et encore une contribution intéressante d'une blogueuse: Autisme: la psychanalyse touche-t-elle le fond?


Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 07:59

drapeau_francais.gif Excellent !!!


http://www.soutenonslemur.org/ 2012/01/24/ videos-hommage-a-the-artist-les-psychanalystes-meritent-aussi-des-prix/

 

Et puis, puisqu'on en est à en rire (pour ne pas en pleurer...) allez, 2 minutes d'humour même pas méchante...  (Merci à JB de m'avoir indiqué cette vidéo...)


Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 08:17

drapeau_francais.gif  Le député UMP Daniel Fasquelle va déposer vendredi 20 janvier 2012 sur le bureau de l'Assemblée une proposition de loi visant à interdire l'accompagnement psychanalytique des personnes autistes au profit de méthodes éducatives et comportementales.

C'est énorme !!! Vous vous rendez compte? Malgré toutes mes "menaces" de rester dans mes charentaises, je ne peux pas ne pas poster une telle bombe !!! Moi qui, formé à Barcelone, ai débarqué en France en 1975, à l'époque où tout le monde était encore pro-psychanalyse (ou psychanalyste soi-même, ou sur le divan tout au moins...), où les seuls béhavioristes sur l'Exagone etions moi et un émigré du coup d'état xilien  (A.Dorna), je me demandais si je verrais ça de mon vivant. C'est un jour très important pour moi. Et je remercie toutes et tous ceux qui, depuis longtemps ou "convertis" plus tardivement, chacun(e) dans son coin, sa spécialité, son style, son domaine, sa fonction, son institution, son milieu, selon ses compétences, en y mettant tout son coeur, son intelligence et son énergie, son enthousiasme et sa pugnacité, ses outils et ses moyens, ont contribué à faire évoluer les choses pour en arriver là. Bravo et merci!

 

Il faut maintenant s'attendre à des réactions ultra-virulentes, du type:

-l'Etat tranche dans un débat scientifique
-l'Etat cède au lobby pharmaco-comportementaliste (ils n'ont pas peur des amalgames idiots et contre-nature...)
-l'Etat veut faire des économies et préconise des thérapies brèves et superficielles
-C'est le triomphe du DSM IV, de la culture de l'évaluation, du chiffre, etc. 
-C'est Sarko et l'UMP au service des conceptions deshumanisantes et robotisantes...
-Toutes les dictatures ont pourchassé la psychanalyse parce qu'elle dérange le pouvoir...
et j'en passe et des meilleures. Vous pariez?



Et je m'engage à alimenter et tenir à jour (dans la limite de mes possibilités de pépé à la retraite) ce post avec les multiples rebondissements que cette proposition de loi va susciter.

______________________________________
Je tiens donc parole:
Voici le communiqué de l'AFIS (dont je suis membre)

D'autre part (et sans surprise) l'UNAPEI défend une approche "pluridisciplinaire" :

Et le syndicat des psychiatres s'insurge dans le quotidien du médecin:

http://www.lequotidiendumedecin.fr/information/autisme-et-psychanalyse-les-syndicats-ne-veulent-pas-d-une-loi  

 

Suite de la suite:

 

Suite à la réaction de l'UNAPEI

 

Interview de Daniel Fasquelle

 

Valérie Létard interviewée par Metro, déclare: le plan Autisme a défini un socle commun de connaissances, "socle qui délaisse les théories psychanalytiques, encore largement répandues en France, alors que l’autisme n’est pas une psychose".

 

La réaction, tout autant sans surprise, des lacaniens

 

 

 

La réaction de l'ANCRA

 

 

le JT de 20h de FR2 du dimanche 5 février

 

Communiqué de l'AFP: Autisme: un député UMP contre l'enseignement psychanalytique à l'université

PARIS,  9 février 2012 (AFP) - Le député UMP Daniel Fasquelle va saisir le Conseil national des universités afin que l'enseignement et la recherche sur les causes et les prises en charge de l'autisme ne fassent pas référence à la psychanalyse, a-t-il annoncé jeudi.
Ce député a récemment déposé une proposition de loi visant à interdire l'accompagnement psychanalytique des personnes autistes au profit de méthodes éducatives et comportementales. Il était jeudi au lancement à Matignon de l'autisme comme grande cause nationale.
Il souhaite "mettre définitivement fin à l'approche psychanalytique de l'autisme".
Daniel Fasquelle a indiqué dans un communiqué qu'il allait "saisir le président du Conseil national des universités (CNU) et, à travers lui, l'ensemble des présidents d'universités afin que l'enseignement et la recherche sur les causes et les prises en charge de l'autisme soient radicalement modifiées pour être mises en conformité avec les recommandations internationales".
Selon le député, la psychanalyse ne figure dans aucune recommandation nationale ou internationale.
François Fillon a chargé jeudi Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités, d'engager l'élaboration d'un nouveau plan autisme, décrété Grande cause nationale 2012, qui doit notamment permettre à la France de poursuivre le rattrapage de son retard en matière de prise en charge.
Il a reçu le collectif d'associations "Ensemble pour l’autisme", avant d'appeler dans un discours à "un sursaut collectif et une mobilisation nationale pour changer notre regard" sur l'autisme, qui touche entre 300.000 et 500.000 personnes en France.
dec/vdr/sm/ei


ASSEMBLÉE-SANTÉ-SOCIAL-
HANDICAP-PARTIS-UMP - 09/02/2012 19h06 - AFP

article dans AgoraVox

 

la position du député Fasquelle

 

 réponse ouverte de Daniel Fasquelle à Edwige Antier

 

Daniel Fasquelle dénonce les pressions sur la HAS

 

lettre d'une maman au député Fasquelle

 

Commentaire de D.Fasquelle après le rapport de la HAS

 

Face à Face Fasquelle - Delion dans la Voix du Nord

 

DERNIERE MINUTE: En date du 9 octobre 2012, Gwendal ROUILLARD, député du Morbihan, s'est associé à la demarche de Daniel Fasquelle et ils ont envoyé à l'ensemble des députés cette lettre, citant explicitement le KOllectif 7 Janvier. Ils se proposent de saisir l'Inspection Générale des Finances et la Cour des Comptes sur le coût de la prise en charge psychanaqlytique de l'autisme, avec, en ligne de mire, l'Ecole de la Cause Freudienne (les lacanniens). Cela promet !!!  En tout cas, Bravo!!!

 

Et en date du 5 décembre 2012, rebelote: (oui, vous ne rêvez pas: ils écrivent bien "mettre fin au scandale français en matière d'autisme")

Bravo Monsieur Fasquelle et compagnie! Dommage qu'il n'y ait pas un seul signataire de gauche parmi ces courageux et lucides députés. C'est à désespérer de son camp! Mais il est vrai que la gauche a un problème culturel avec la psychanalyse, et que plusieurs ministres actuels sont compromis avec des psychanalystes (conjoints, parents, etc.), à l'instar de celui qui a les cordons de la bourse (Moscovici) dont la mère est psychanalyste, sans parler des positionnements de MariSol Touraine (MST pour les intimes). Lors d'un récent débat sur la question de l'autisme,  M.Rouillard a expliqué au Sénat qu’il avait bien du mal à mobiliser ses collègues, dont beaucoup restent séduits par la psychanalyse. Bref, les relations des psychanalystes au plus haut niveau de l’Etat (toujours leur sacré pouvoir de lobbyingempêchent toute évolution du traitement de l’autisme en France. Comme le disait Guy Bedos dans l'un de ses sketchs: Dieu qu'il est parfois difficile d'être de gauche ... surtout quand on n'est pas de droite !!!  Ou, comme l'écrivait récemment un de mes bons potes: 

Je suis de gauche et j'emmerde la psychanalyse! 

 


 

ASSEMBLÉE NATIONALE

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958

QUATORZIÈME LÉGISLATURE

Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 5 décembre 2012.

PROPOSITION DE RÉSOLUTION

tendant à créer une commission d’enquête pour mettre fin au scandale français en matière d’autisme,

(Renvoyée à la commission des affaires sociales, à défaut de constitution d’une commission spéciale
dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.)

présentée par Mesdames et Messieurs

Daniel FASQUELLE, Jean-Pierre DECOOL, Philippe LE RAY, Lionnel LUCA, Jean-Charles TAUGOURDEAU, Alain GEST, Patrick HETZEL, Marc LE FUR, Jean-Marie SERMIER, Bruno LE MAIRE, Bernard PERRUT, Jacques PÉLISSARD, Michel VOISIN, Alain MOYNE-BRESSAND, Jean-Pierre VIGIER, Yves NICOLIN, Dominique NACHURY, Damien ABAD, Pierre MOREL-A-L’HUISSIER, Jean-Claude MATHIS, Véronique LOUWAGIE, Camille de ROCCA SERRA, Guy TEISSIER et Bérengère POLETTI,

députés.

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

Depuis le drame de Saint-Brieuc (1), où une mère comparaissait aux assises pour avoir tué son enfant lourdement autiste, pas une semaine ne se passe sans une affaire de ce type (2), ce qui doit nous alerter sur la souffrance des familles et éveiller notre vigilance sur la manière dont les enfants autistes sont accompagnés et leur famille soutenue dans notre pays.

Ce n’est par ailleurs pas sans raisons que la France a été condamnée par le Conseil de l’Europe pour défaut d’éducation à l’égard des personnes autistes (3) ou que le Comité Consultatif National d’Éthique évoquait en 2007 une « maltraitance par défaut » des personnes autistes liée entre autres à une « errance diagnostique » ou à « l’impossibilité pour les familles de choisir les modalités de prise en charge des enfants » (4).

Les associations de parents dénoncent en effet régulièrement la complète opacité qui règne trop souvent dans la prise en charge de leur enfant. En totale violation du droit « d’être informé sur son état de son santé », garanti par notre code de santé publique (5), on refuse souvent de poser clairement le diagnostic d’autisme pour leur enfant (6), de leur expliquer en quoi consiste son accompagnement ou même de consulter son dossier médical (7).

Alors que la Haute autorité de santé (HAS) s’est prononcée de manière claire pour un accompagnement intensif (de minimum 20 h par semaine) avec les méthodes éducatives et comportementales (Pecs, Teach, ABA) (8), ces traitements restent trop rares et, surtout, ne sont pas financièrement accessibles à toutes les familles, alors que des sommes considérables sont encore aujourd’hui captées par des professionnels qui utilisent des méthodes inefficaces ainsi que par des hôpitaux psychiatriques où beaucoup de personnes autistes finissent par être enfermées. Sans compter que les parents qui refusent le placement en hôpital de jour de leur enfant pour s’en occuper à domicile encourent des poursuites judiciaires pour défaut de soins et se font arracher de force leur enfant. Le désespoir des parents d’enfants autistes est tel qu’il pousse 80 % d’entre eux à la séparation ou au divorce. Certains d’entre eux, à bout, fuient le pays et émigrent à l’étranger afin d’éviter ce drame et d’offrir à leur enfant un accompagnement digne et adapté.

Il est donc tout d’abord urgent de mettre en lumière ce scandale ayant trait à l’accompagnement des personnes autistes dans notre pays.

Que se passe-t-il exactement dans les institutions où les personnes autistes sont placées ? Pourquoi les droits des familles et des patients sont-ils aussi peu respectés ? Quelles conséquences a-t-on tiré de la condamnation de notre pays pour maltraitance ? Pourquoi les recommandations de la HAS sont-elles aussi peu suivies dans la réalité ? Est-il exact que la HAS a subi des pressions pour déclarer dans son rapport du 6 mars 2012 les pratiques psychanalytiques « non consensuelles » alors qu’il était prévu qu’elles soient déclarées « non recommandées » ?

Dans un récent ouvrage, une responsable d’association psychanalytique reconnaissait ouvertement que la mobilisation initiée par « l’Institut psychanalytique de l’enfant » avait « réussi à faire reculer la HAS qui est revenue sur sa condamnation ». (9)

Si ces faits s’avéraient exacts, ce serait une très grave violation de l’indépendance d’une institution dont notre santé dépend et qui ne devrait en aucun cas être sensible à des pressions et au corporatisme.

La commission aura aussi à vérifier les accusations portées par des professionnels qui se disent victimes de pressions et dont la carrière ou les travaux n’ont pu ou ne peuvent se dérouler normalement car ils s’écartent de l’approche du traitement de l’autisme qui a longtemps dominé en France et qui cherche encore aujourd’hui à continuer à s’imposer, dans le traitement de l’autisme mais aussi dans la formation initiale et la recherche.

Dans le pays des droits de l’Homme, au XXIème siècle, trop d’éléments concordants nous permettent d’affirmer que l’accompagnement des personnes souffrant d’autisme en France est extrêmement opaque. Il est urgent de découvrir les causes du retard français et de les dénoncer. Il en va de la bonne prise en charge des personnes autistes et de leur famille.

Sachant que l’autisme concerne aujourd’hui une naissance sur cent, il y a urgence à mettre en évidence et à mettre au plus vite fin à un scandale français car beaucoup de pays, à commencer par la Belgique et la Grande-Bretagne ont, depuis longtemps, su écouter les familles et adopter les bonnes pratiques.

PROPOSITION DE RÉSOLUTION

Article unique

Une commission d’enquête, composée de 20 députés, est instituée en application du Règlement de l’Assemblée nationale, en vue de mettre fin au scandale de l’autisme en France.

Cette commission sera tout d’abord chargée d’établir et de mettre en lumière la réalité du scandale et de le mesurer.

La commission aura également pour mission d’en comprendre les raisons et causes sous-jacentes.

Par extension et au regard de l’avancée de ses investigations, la commission donnera des pistes de réflexion sur les moyens de mettre fin au scandale français en matière d’autisme.

1 () Voir à ce titre l’article du Nouvel Observateur du 03/01/2001 : http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20010301.OBS2020/autisme-le-proces-de-l-infanticide.html

2 () Voir par exemple les articles suivants : http://lci.tf1.fr/france/justice/un-pere-aux-assises-pour-le-meurtre-de-sa-fille-autiste-6831070.html ; http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/11/13/97001-20111113FILWWW00104-elle-tue-son-enfant-autiste-et-se-suicide.php

3 () Voir à ce titre l’article « L’Autisme, la France et le Conseil de l’Europe » de Danièle
LANGLOYS, présidente d’Autisme France, http://www.autisme42.org/autisme_files/file/
Autisme%20france%20et%20europe.pdf

4 () CCNE, Avis n° 102 du 6 décembre 2007 « Sur la situation en France des personnes, enfants et adultes, atteintes d’autisme », http://www.autisme-france.fr/offres/file_inline_src/577/577_P_21095_2.pdf

5 () Article L. 1111-2 du code de la santé publique

6 () Alors que l’on peut repérer les premiers signes dès 12 mois et poser un diagnostic entre 2 et 3 ans, le dépistage intervient en moyenne à 6 ans, d’après le livre blanc d’Autisme France.

7 () Articles R. 1111-1 à R. 1111-8 du code de la santé publique

8 () Recommandation de bonne pratique de la Haute Autorité de Santé : Autisme et autres TED, Interventions éducatives et thérapeutiques coordonnées chez l’enfant et l’adolescent, mars 2012

9 () Agnès Aflalo, Autisme, Nouveaux spectres, Nouveaux marchés, p. 11

 

_Et voici le texte complet du Rapport du Senat sur la prise en charge psychiatrique des personnes atteintes de troubles mentaux. _________________


Fasquelle s'explique dans la presse  (janvier 2013)


Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 08:09

drapeau_francais.gif Je sais, je sais: je suis censé, ayant fait mes adieux, disparaître des écrans radars (sauf, avais-je concédé, pour des "aphorismes et citations" de temps à autre). Mais ma retraite officielle n'était que le 12 janvier et, de ce fait, j'ai eu encore à surveiller des examens (et surtout à les corriger -le pire aspect de mon beau ex-métier ! -). Et le hasard a voulu que je surveille, entre autres, une épreuve de psychologie clinique de l'enfant en deuxième année de Licence. A la lecture du sujet, les bras m'en sont tombés. Avec tout le "ramdam" actuel autour du drame des autistes (cause nationale en 2012), avec tout le "buzz" (bourdonnement dans le texte) suscité par le film de Sophie Robert "Le mur" autour de la position de la psychanalyse sur la culpabilité des mères, l'université française, en plein XXIème siècle, continue d'enseigner les délires freudiens comme si de rien n'était. Jugez-en par vous-mêmes.
Non, je ne fais pas dans la délation. Mon but est tout autre. Laisser des témoignages. Oui, des "pièces à conviction" incontestables. Car je sais (je ne crois pas: je sais) qu'un jour, plus au moins lointain, notre France se libérera aussi, comme l'ont fait tous les autres pays (à l'exception de l'Argentine) de la domination de la psychanalyse, qui lui apparaîtra alors comme ce qu'elle est : le délire d'un personnage pas très reluisant. Et les futures générations se demanderont, incrédules, comment les gens, y compris (même: surtout) les intellectuels du pays des Lumières ont pu avaler pareilles sottises. Et certainement il y aura des thèses sur la question. Certainement, des historiens des idées, des anthropologues, des paléo-sociologues partiront à la recherche de documents, de preuves, de fossiles, de "carottes" enfouies dans les glaces de l'Histoire. Et je veux leur faciliter le travail. Une bonne partie de ce blog a cet objectif.  Voici donc un papyrus de plus pour ces futurs égyptologues de la psychanalyse...

lire le sujet de l'examen

 

Dans la même veine, en cliquant sur ce lien:

 

 
vous pouvez visionner une vidéo où l'on voit le Pr Bernard Golse procéder à l'interprétation d'un entretien clinique mené auprès d'un couple de parents d'un enfant porteur de troubles du développement.
Ces images peuvent s'apparenter à de la maltraitance psychologique  sous le prétexte de trouver la cause des difficultés de leur enfant.
Il s'agirait d'une vidéo filmée en 1998 en guise de matériel de  formation des psychologues.
Le visionnage de cette vidéo de 48 minutes est éprouvant. Mais elle dévoile le vrai visage de ceux qui se font appeler  "neuropsychanalystes" et cherchent à se faire passer pour des  psychanalystes ouverts d'esprit.
Je vous invite aussi à lire l'excellent article, paru dans Science et pseudosciences intitulé:
 

 

 

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 12:54

drapeau_francais.gif   Bon, faute avouée ...

Il se trouve que, le soir de l'audience sur l'affaire du Mur nous nous sommes retrouvés un petit groupe autour d'une assiette et d'un verre (pas bu une goutte d'alcool, je le jure) chez la réalisatrice et l'une des participantes m'a proposé de redire devant caméra ce dont nous avions parlé à table à propos de la psychanalyse. Le seul coin tant soit peu calme qu'on ait trouvé pour réaliser ces interviews improvisés c'était la cage d'escalier de l'immeuble, avec le "gag" récurrent (comme tous les bons gags) de l'arrêt de la lumière à la fin de la minuterie puis, pour finir, l'arrivée de voisins avec enfant en pleurs y compris, ce qui a sonné la fin intempestive de l'enregistrement. Vous pouvez les visionner si cela vous intéresse (vous noterez que j'étais affublé de mon "bleu de travail"...). 

A propos de la reglementation du titre et de la profession de psychanalyste

Lien entre la pratique psychanalytique et la consommation de psychotropes

(D'ailleurs, à ce propos, pour ceux qui ne l'auraient pas encore entendu, voici le futur tube de l'année)

Les deux discours de la psychanalyse / psychanalyse et culture française

Puis, dans le contexte de la bonne ambiance "soirée colo", chacun s'est emparé de la guitarre et poussé la chansonette. Je n'ai pu qu'en faire autant...

Et, pour partager un peu la vedette (on ne pourra donc pas dire que je ne suis pas modeste... voici une petite chanson concoctée par un "papa-stylo" qui devrait vous faire sourire

 

Puis une vidéo sur le même thèeme du crocodrile...

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 22:06

P1140275

P1140267

 

 

P1140280

 

 

  drapeau_francais.gif    Pour TOUT savoir sur l'actualité de l'affaire, voici le site "officiel" du Mur mis à jour en permanence. A explorer dans toutes ses rubriques et sous-rubriques...  Je vous recommande spécialement la réponse de Sophie Robert aux psychanalystes...

 

drapeau_francais.gif   Voici le compte rendu paru dans Libé , celui paru dans La Croix  

 dans  20 minutes

un reportage photo très complet

et même une note d'humour...


et celui, très complet, d'une maman d'autiste également présente

 

Rien à rajouter, sauf que l'avocat des psychanalystes, tout en disant qu'il ne s'agissait d'autre chose que de juger si oui ou non il y a eu manipulation par le montage, n'a pu s'empêcher de faire les louanges de ses clients, des "savants, tolérants et ouverts, éminents et respectables"  et de faire le procès des TCC, qui procèdent "par répétition jusqu'à ce que l'autiste finisse par faire ce qu'il faut, comme quand on dresse des singes" ce qui a provoqué des exclamations dans le public qui a été menacé par deux fois d'être évacué mais aussi un rappel à l'ordre à l'avocat de la part de la présidente du tribunal qui lui a signifié qu'il n'était pas qualifié pour parler d'autisme (faut dire que, par la suite, l'avocat de Sophie a aussi débordé du problème strict de la manipulation des propos pour faire le procès de la position de la psychanalyse vis-à-vis de l'autisme et que la présidente l'a aussi coupé net.

Il faut donc attendre le 26 janvier prochain pour connaître le vérédict...


En attendant, voici quelques témoignages en faveur de Sophie Robert qui opnt été versés au dossier:

 

mon témoignage

 

le témoignage de Jacques Van Rillaer

 

le témoignage de Jean Cottreaux

 

le témognage de Laurent Vercueil

 

le témoignage de Brigitte Axelrad

 

le témoignage de Gérard Mercuriali

 

le témoignage de Frank Ramus

 

et même une double page dans le New York Times !!!

 

la Voix du Nord à quelques heures du verdict

idem pour Ouest France

 

 Un courrier de Cinzia Agoni, Présidente d'Inforautisme

 


Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 13:58

drapeau_francais.gifLe journal  catholique La Vie publie dans son n° 3453 du 3 au 9 novembre 2011, pages 24-25, un article sur un événement majeur : la rencontre, le 27 octobre 2011, dans la ville d'Assise (la ville de Saint François d'Assise), des autorités suprêmes des principales religions sur Terre : catholiques, orthodoxes, coptes, anglicans, mais aussi musulmans, juifs, bouddhistes et quelques autres confessions sont représentés. Une photo de "famille", avec le pape (puissance invitante) au centre, accompagne l'article. Et devinez qui on voit à l'extrême droite du souverain pontife (à l'extrême gauche lorsque l'on regarde la photo en face) ? Notre Julia Kristeva nationale, éminente psychanalyste, déjà décorée en 2008 par Nicolas Sarkozy du grade d'Officier de la Légion d'honneur (qu'elle n'a pas refusée) et, en 2011, du grade de Commandeur de l'ordre national du Mérite.

Elle est la seule femme dans cette assemblée d'hommes (détail cocasse: presque tous les hommes sont en robe longue -soutane, tunique, boubou- et elle est en pantalons -à croire qu'elle n'a pas vu l'excellent film avec Isabelle Adjani: la journée de la jupe, à moins qu'elle n'aie pas eu peur d'exciter, par une tenue féminine, la concupiscence de ce beau monde... -).

Bien qu'il soit précisé qu'elle était présente en tant qu' "athée de bonne volonté ", je ne suis pas sûr qu'au niveau du symbole, cela ne puisse pas être assimilé à un symptôme, à un lapsus traduisant le caractère factuellement religieux de la psychanalyse.

Je vous joins la photo...

 

Kristeva et le Pape

 

 

Et notre Elisabeth Roudinesco nationale n'est pas en reste. Voyez plutôt ceci...

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Actualité
commenter cet article