Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog d'EFB
  • Le Blog d'EFB
  • : Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...
  • Contact

 Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...

 

  Aquesta plana és el "blog" de n'Esteve. Hi trobareu articles, classes, adreces, noticies, documents diversos dels que podreu disposar. En contrapartida, m'agradaria rebre'n els vostres comentaris...

 

 Esta página es el "blog" de Esteve. En ella encontrareis artículos, clases, direcciones, notícias, documentos diversos puestos a vuestra disposición. A cambio, os agradecería que me mandaseis
vuestros comentarios al respecto...

10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 23:32

drapeau_francais.gif  Mes étudiants me demandent souvent, après mon cours sur l'Analyse Expérimentale du Comportement (AEC), des informations concernant son application en TCC. N'ayant pas les heures necessaires pour cela ("on" m'en a supprimé plus de 50, car il paraît que j'arrivais à "détourner" trop d'étudiants de la pensée unique), je ne peux faire, à l'heure actuelle, que quelques allusions à l'Analyse Fonctionnelle du Comportement (AFC) où à l'Analyse Apliquée du Comportement (ABA, en anglais). D'où l'intérêt du texte, très pédagogique, de mon collègue Herman de Vries, clinicien "técéciste"  hors-pair et formateur au sein de l'AFTCC (où il reprend le tableau que j'avais publié dans  Une mise au point de quelques concepts et termes employes dans le domaine du conditionnement opérant. sur les procédures de modification du comportement) et qui m'avait fait, dans le temps, l'honneur de venir donner une conférence à mes étudiants. Pour ceux qui n'en ont pas bénéficié, voici cet excellent texte.

 

lire l'article

 

 

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles "invités"
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 13:07

drapeau_francais.gif  Aline vient de me faire parvenir ce lien. Je ne suis pas certain que sur mon blog je puisse inclure des vidéos de YouTube. J'essaye car c'est très drôle; et si ça ne marche pas, tan pis.

voir la vidéo (avec son, of course!)

 

Si le lien ne marche pas, est-ce que ça, ça marche? (Pour les nuls comme moi, il faut cliquer sur le petit triangle au milieu...)

 

 

 


Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles "invités"
commenter cet article
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 14:05

drapeau_francais.gif Toujours et encore, Jacques Van Rillaer, à qui nous avons donné souvent la parole dans ce blog (voir sa dernière conribution: Les vingt nouvelles légendes freudiennes de Mme Roudinesco ) croise son fer avec Mme Roudinesco. Il commence ainsi son article:

"Suite à la sortie du Livre noir de la psychanalyse, Mme Roudinesco avait publié en 2005 le libelle Pourquoi tant de haine ?  Elle y écrivait : « Je partage l’opinion exprimée par Jacques-Alain Miller dans Le Point quand il souligne avec humour : “Un livre comme ça, j’en voudrais un tous les ans ! Ça fait le plus grand bien aux psychanalystes d’être étrillés, passés au crin ou à la paille de fer.” Souhaitons donc que ce livre favorise un réveil de la communauté freudienne ! »

E. Roudinesco était-elle sincère ? À le supposer, Le Crépuscule d’une idole de Michel Onfray devrait la réjouir : cinq ans après Le Livre noir, Freud y est étrillé, passé au crin et à la paille de fer. En fait, l’ouvrage d’Onfray a manifestement mis E. Roudinesco hors d’elle. Avant même sa parution, elle a utilisé, comme elle l’écrit, « la puissance des réseaux d’internautes pour combattre » ce qu’elle appelle « une littérature de caniveau »  Les réseaux d’internautes réservent des surprises. C’est ainsi que, par amabilité ou par erreur, j’ai reçu d’un ami d’E. Roudinesco, Emile Jalley, leurs échanges en vue de préparer la venue de Mme Roudinesco à Caen, pour défier Onfray sur son territoire. On y lit notamment, à la date du 10 mai 2010, qu’elle houspille Jalley pour qu’il envoie sans tarder, à ses 152 correspondants, l’annonce de sa présentation de Haine n° 2 à Caen, dans l’espoir de rameuter un maximum de monde. Elle qui a les faveurs du Monde, du Nouvel Obs, de l’Express et de quantité de chaînes de TV (où elle passe toujours sans contradicteur, elle écrit dans ce mail : « moi je suis insultée de partout  ». Un freudien dirait illico : sentiment de persécution, paranoïa, donc inflation du Moi et homosexualité refoulée. Le psychologue scientifique que je suis s’abstient d’un tel diagnostic. À suivre."

Suivons-le donc, si vous le voulez bien...

 

lire l'article de JVR

 

Lire d'autres citations de Mme.Roudinesco

 

Et, il y a quelques jours, JVR nous faisait parvenir ceci:

La télévision belge francophone (RTBF) a diffusé, à deux reprises, une interview de Mme Elisabeth Roudinesco, la “psy” du journal “Le Monde” et la principale porte-parole de la psychanalyse française.

Vous pouvez visionner cette émission via les liens suivants :

http://www.clav.be/prod_entretienroudinesco.html

http://www.rtbf.be/video/detail_en-quete-de-sens?id=1807756&pname=en-quete-de-sens

A croire Mme Roudinesco, la sécurité sociale pourrait faire d’énormes économies. En effet, elle affirme :

« Tout est efficace et rien ne l'est dans le domaine du psychisme. Vous faites une partie de golf, vous faites une analyse, vous faites tout ceci, du moment que vous vous occupez de vous ça va mieux »  (voir pour le 1er lien, à 3m2”, pour le 2e, 4m34”)

(Peut-être le mini-golf, moins coûteux, pourrait-il déjà aider à « aller mieux » ceux qui ne peuvent s’inscrire à un club de golf).  

Mme Roudinesco affirme : « la psychanalyse en gros c’est fait pour les névrosés, j’allais presque vous dire pour les gens qui ont peu de problèmes, mais des problèmes majeurs. […] Pour tout le domaine de la dépression, des borderlines et des psychoses, la psychanalyse n’a jamais prétendu guérir quoi que ce soit. Elle aide, elle aide parce qu’il vaut mieux qu’il y ait cette approche là que rien »   (à 4m42)  

 

(« n’a jamais prétendu guérir quoi que ce soit » ? L’historienne est très mal informée sur l’histoire de la psychanalyse).

___________________

 



Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles "invités"
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 04:26

drapeau_francais.gifMon ami Jacques Van Rillaer, dont des générations de mes étudiants ont lu l'excellent ouvrage: Les illusions de la psychanalyse, publié chez Mardaga dans une des meilleures collections de psychologie, vient à son tour de croiser le fer avec Mme Roudinesco, que les lecteurs de ce blog connaissent bien également  (voir:  Élisabeth Roudinesco et les médias. .). Je vous laisse découvrir...


lire l'article

 

Lire aussi, du même Jacques Van Rillaer: Analyse d’affirmations d’Elisabeth Roudinesco dans "Mais pourquoi tant de haine ?" 

 

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles "invités"
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 14:10

Xavier Bebin | 01/2010

drapeau_francais.gifLe psychologue Vincent Caux explique que certaines thérapies sont plus adaptées que d'autres pour guérir les victimes de viol et d'inceste.

Vincent Caux est psychologue. Il exerce son métier en cabinet libéral, coordonne en parallèle un dispositif socio-judiciaire de prévention de la récidive des violences conjugales (Association Espérer 95), et intervient pour l’association APRIL’V (Association de Prévention, Responsabilisation, d’Information et de Lutte contre les Violences) en Seine-Saint-Denis.

Il a coordonné il y a quelques années des groupes de parole avec des personnes victimes d’abus sexuels dans l’enfance et travaillé à des supports de prévention des maltraitances destinés aux enfants.

Il décrit dans cet entretien le principe des thérapies cognitives et comportementales qu’il propose aux victimes de viol et d’inceste et explique pourquoi il a été convaincu de leur efficacité.

Parallèlement, son expérience montre les limites – voire certains écueils – des thérapies d’inspiration psychanalytique, qui sont, encore aujourd’hui, les plus répandues en France.

 

accéder à la page du blog de Vincent Caux qui contient l'entretien




Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles "invités"
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 23:59

  Excellente nouvelle ! Quelqu’un ( et pas n’importe qui, je vous prie de me croire !) qui n’appartient pas du tout au monde des TCC -même pas au monde de la psycho-, vient, avec beaucoup de courage,  de publier ce fracassant aveu : « Quand j’ai fait mes études de philosophie à l’université de Caen, j’ai assisté pendant deux années à un enseignement de psychanalyse au cours duquel on m’a enseigné les rudiments de la discipline. (…) Professeur de philosophie pendant vingt ans dans un lycée, j’ai enseigné consciencieusement ce corpus (acquis dans l’institution universitaire) car Freud est un penseur du bac de philo, un auteur canonique, le grand mamamouchi, avec Nietzsche et Marx, d’une modernité qu’il ne vient à l’idée de personne de nier. Soucieux de préparer mon prochain cours à l’université populaire de Caen, je me suis enquis de la documentation des anti-freudiens et des adversaires de la psychanalyse afin de prendre connaissance de leur dossier. Et, patatras, leur plaidoirie est tellement convaincante qu’il me faut consentir à une révision totale… »

Je connaissais de nom (merci encore, Claire !) ce professeur de philo qui avait déjà à mes yeux deux « bons points » : d’une part, il avait osé démissionner de l’Éducation Nationale pour créer l’Université Populaire de Caen (UPC) et, d’autre part, il avait publié un Traité d’athéologie (dont j’avais inclus quelques extraits dans la troisième livraison -en préparation- des « aphorismes, pensées, citations » que je poste régulièrement dans ce blog). Mais je n’imaginais pas qu’il allait réaliser un tel cheminement, qui témoigne d’une honnêteté intellectuelle exemplaire et, hélas, bien trop rare pour ne pas être saluée avec enthousiasme. J’espère que le fort prestige dont il jouit et la grande audience dont il bénéficie (ses cours à l’UPC sont retransmis sur France Culture -l’une des radios les plus « Freudolâtres » de France ; il va y avoir de l’ambiance…-) feront évoluer les « mentalités » de nos concitoyens. Et, cette fois, il sera difficile aux freudiens de choc (je pense à JAM ou à Elisabeth Roudinesco) d’essayer de s’en tirer en le taxant (au choix) d’antisémite, scientiste, droitier, anglo-saxon, comportementaliste et autres noms d’oiseau.

Je publie donc, avec son accord, deux chroniques récentes parues dans Siné Hebdo et une interview dans un « Hors série » du journal Le Point. L’une des chroniques était illustrée par un dessin de Bertz dans lequel un patient, allongé dans le divan dit : « ça y est, je vois clair, vous êtes une pourriture de charlatan et un fieffé escroc ! ». Et le psychanalyste, imperturbable, de répondre : « Bingo ! Mes théories sont justes : la connaissance s’acquiert sur le divan »


lire les 3 textes de Michel Onfray

________________________________

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles "invités"
commenter cet article
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 08:56

 

François Tonneau, l’un de mes anciens étudiants lillois (de qui j'apprennais déjà beaucoup à l'époque ...) , est devenu le seul français présent dans le carré international des béhavioristes de premier ordre. Il côtoie, sans complexes, les « grands » de la discipline. Après un passage aux USA et de longues années dans le Centre d ‘Etudes et de Recherches sur le Comportement de l’université de Guadalajara, créé et animé par Emilio Ribes Iñesta (que les assidus de ce blog connaissent bien), qui a su attirer les meilleurs cerveaux latino-américains en comportementalisme, Tonneau vient de regagner « la vieille Europe » pour s’installer au Portugal, dans une autre excellente équipe internationale. Je publie quelques-unes de ses dernières contributions épistémologiques (en anglais), très pointues, pour les courageux. Ces articles sont  également disponibles gratuitement sur le site de Behavior and Philosophy (ex-Behaviorism) dont voici l’adresse:

 

 

lire l'article

 

lire l'article

 

lire l'article

 

lire l'article

 

lire l'article

 

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles "invités"
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 21:29
Full of shit
  J'avais déjà "convoqué" Cavanna dans ce blog, mais sur un tout autre sujet ( Ni Dieu ni maître, par Cavanna ). Voici une autre de ses diatribes, cette fois-ci contre l'homéopathie, que j'ai beaucoup aimée (merci, Claire, de me l'avoir faite découvrir ). Ceux qui me "pratiquent" reconnaîtront même la comparaison avec Lourdes que j'emploie souvent. Se pourrait-il qu'il me l'ait "piquée"?
Malheureuserment, si je sais qu'elle parut dans Libé un 13 novembre, j'en ignore l'année (pourtant, Claire, dans mes cours j'explique bien comment il faut référencier un document pour pouvoir le citer en bibliographie.. ).
Tout ce que l'on sait ce qu'on était sous le gouvernement Raffarin. Raffarin, cela vous dit quelque chose? "The yes needs the no..."
J'en profitte pour l'illustrer par cette impayable affiche publiée par les opposants anglais à l'homéopathie. "Si l'eau a une mémoire, alors l'homéopathie est pleine de merde. Homéopathie: de la merde et du sucre."

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles "invités"
commenter cet article
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 22:05
Il s'agit encore d'un de ces articles que des générations de "mes" étudiants ont travaillé en séminaire. Skinner s'explique sur ce qu'il reproche au cognitivisme (dont il dira même plus tard qu'il est à la psychologie ce que le créationisme est au darwinisme). Lire également, sur la question Le "J'accuse" de Skinner sur ce même blog.

lire l'article


Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles "invités"
commenter cet article
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 23:52

En 1973 , époque où la plus grande partie de l’Amérique Latine (avec la bénédiction, voire le soutien actif des États-Unis) croulait sous des régimes dictatoriaux contre lesquels se débattaient un grand nombre de guérillas, J.G.Holland publia un petit article dont le titre était (je traduis) : « Les principes du comportementalisme seront-ils utiles aux révolutionnaires ? » (ce qui constitue, en soi, un magnifique démenti à ces accusations récurrentes de complicité entre béhaviorisme et ordre établi, voire nazisme, auxquelles l’excellent Walden 3, de Rubén Ardila, posté dans ce même blog, tordait également le cou de façon magistrale quelques années plus tard). L’article que nous postons aujourd’hui pourrait s’intituler : « Les principes du comportementalisme seront-ils utiles aux écologistes ? » et Skinner lui-même, dont non seulement l’œuvre est très portée sur l’écologie (mais si, mais si ! il suffit de lire le chapitre sur la question dans le recueil de citations posté dans ce même « blog ») mais qui, personnellement (comme en témoigne de longues années de correspondance épistolaire que nous avons entretenue jusqu’à sa mort) en avait fait un enjeu primordial de et pour notre culture) ne l’aurait pas désavoué. Son auteur, Gonthier-Werren (que les habitués de ce blog connaissent déjà), béhavioriste ET écologiste convaincu et militant (ou vice-versa, ou réciproque, où à l’inverse) réussit, sur un exemple concret (1)

 (1) de ce que, dans notre jargon, on appelle : « le principe de Premack »

 

lire l'article

 


Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles "invités"
commenter cet article