Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog d'EFB
  • Le Blog d'EFB
  • : Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...
  • Contact

 Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...

 

  Aquesta plana és el "blog" de n'Esteve. Hi trobareu articles, classes, adreces, noticies, documents diversos dels que podreu disposar. En contrapartida, m'agradaria rebre'n els vostres comentaris...

 

 Esta página es el "blog" de Esteve. En ella encontrareis artículos, clases, direcciones, notícias, documentos diversos puestos a vuestra disposición. A cambio, os agradecería que me mandaseis
vuestros comentarios al respecto...

29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 21:42

Après avoir beaucoup hésité (car, à l’instar de mon célèbre compatriote Jorge Semprún -que j’admire profondément- j’ai une sainte horreur de jouer les « anciens combattants ») je me décide à publier un certain nombre de pièces du dossier concernant la tentative avortée d’ouvrir un Master professionnel comportementaliste à l’Université d’Amiens, afin qu’il en reste une trace. Je suis persuadé qu’un jour (j’espère, pas trop lointain) cette triste et honteuse affaire paraîtra incroyable en plein XXIème siècle et, qui plus est, dans la patrie des Lumières.

Le premier document est le dossier complet que nous avions adressé au Président de l’Université demandant son arbitrage. Il s’est défaussé sur la Faculté, qui s’est défaussée, à son tour, sur le Département ; c’est-à-dire, retour à la case départ. Tout s’est passé comme si, ayant fait appel auprès d’une juridiction supérieure d’une décision que nous considérions injuste, injustifiée et illégitime, on nous ait renvoyés devant la cour de première instance, celle même qui avait tranché en notre défaveur. Les juristes apprécieront l’absurdité de la situation… Ce document comporte la lettre adressée au Président*, l’argumentaire sur lequel reposait la création de cette nouvelle formation et une série d’annexes (lettres de soutient, pétition des étudiants, prises de position des associations de patients, articles de presse, etc.)

Le deuxième document est une lettre ouverte que j’avais adressée aux étudiants qui entraient en Master de psychologie à la rentrée 2005-2006 pour leur exposer ce qui était réellement en train de se passer derrière leur dos, étant donné que la seule réponse qu’ils avaient obtenue de celui qui était à l’époquele responsable du département sur les motifs du refus d’ouverture du Master pour lequel ils avaient pétitionné avait été le laconique (et désormais célèbre) : « cela ne vous concerne pas ». Cette lettre me valut des « gracieusetés » du genre : « si tu étais dans le privé, on t’aurait viré immédiatement ; d’ailleurs, on va demander des sanctions ».  (Pincez-moi, je rêve !)  Jouer les gros bras, pourquoi pas; mais le faire avec amateurisme, quelle faute de goût !

Le troisième est une autre lettre (intitulée : je m’accuse) adressée aux étudiants un an plus tard, au retour des vacances de Noël, et le dernier est la lettre (intitulée : merci beaucoup) que, pour solde de tout compte, j’ai envoyée à mes « chers collègues ».

J’aimerais, à titre de conclusion, pour qualifier la conduite de mes collègues, citer les propos de François Bazin dans l’Obs de la semaine dernière (concernant, certes, un tout autre sujet, mais qui, à mon avis, conviennent parfaitement à la situation) : « Il y a des erreurs d’analy se qui sont la marque d’une cécité, qui est elle-même le signe d’une paresse intellectuelle. Ce sont des fautes professionnelles. Ce sont les pires ». Et, en guise d’épilogue, rapporter la réflexion de Gianrico Carofiglio, député du Parti Démocrate Italien, qui, devant le recours systématique des députés « berlusconiens » à l’argument : « Nous avons la force du nombre, nous faisons ce que nous voulons. Un point, c’est tout »  conclut : « La force du droit a été remplacée par le droit de la force ». On ne saurait mieux dire !

Et, allez! Au diable les varices! Au risque de retourner le couteau dans la plaie, je publie aussi la maquette de cette formation, avec le nom des intervenants et tout et tout. Il ne restait plus qu'à commencer... Alors, je la poste en premier.

------------------------------------------------------------

*L’affaire s’étant étalée sur 4 ans (2004-2008), certaines lettres rapportées dans le dossier avaient été adressées au Président de l’époque, Gilles Demailly)


 

lire la maquette

 

lire le dossier au Président

lire la lettre ouverte aux étudiants

lire la lettre "je m'accuse"

lire la lettre "merci beaucoup"

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Documents divers
commenter cet article

commentaires

Capliez 28/08/2012 14:25


Bonjour Estève, j'apprend bien tardivement la nouvelle de ton départ à la retraite... On a perdu un grand enseignant (je sais, pas pour tout le monde et tu n'es pas mort...) et
l'UPJV a perdu définitivement la face... Mais je sais qu'on est des centaines à avoir croisé ton chemin et être "sortis faire un tour à l'extérieur de la caverne". Je vois que certains
camarades ont produit des oeuvres, d'autres sont devenus enseignants, des associations ont été crées, des praticiens se sont formés... Tu vois, moi j'ai infesté la neuropsychologie et maintenant
le secours psychologique d'urgence ! Bref, tu peux être fier de toi, je ne sais pas d'où tu viens exactement, mais si tu étais né à une autre époque je t'aurais bien vu répuublicain espagnol
évadé des camps de concentration français ayant rejoint la lutte contre l'extrêmisme nazi et libérateur oublié de Paris !


Merci de continuer la lutte de là où tu es Estève. Nous on prend la relève.A tous les révolutionnaires éclairés, à ceux de la Nueve, à mes amis. No
passaran !


Nico

Esteve Freixa i Baqué 29/08/2012 16:40



Salut, Nicolas! C'est avec plaisir que je prends de tes nouvelles.


Je te remercie des belles choses que tu me dis. Sincèrement. Et tu as raison : place aux jeunes!  Au boulot, les enfants ...


Oui, bien vu pour mes origines... Mais infiniment plus modestement que ça. Tout le monde ne peut pas être Jorge Semprún (mon auteur préféré. Je te le recommande avec insistence).


Je ne sais pas qui sont "ceux de la Nueve". En revanche, je connais bien ceux de la 15 brigada. La preuve!


No pasarán, en effet!


Donne de tes nouvelles de temps à autre.


Bien à toi


Esteve


 



Clé 26/08/2012 19:03


Bonjour Monsieur Freixa, 


Je suis une ancienne étudiante d'Amiens, ayant suivi vos cours! J'ai d'ailleurs quitté Amiens pour intégrer l'Université Paris X afin d'intégrer un master clinique qui a une orientation
comportementale et cognitive, j'ai ainsi voulu ''fuir'' la clinique purement psychanalytique d'Amiens, ne m'y retrouvant pas... 


Je viens seulement d'entendre parler de cette malheureuse histoire, une véritable aberration..


Je vous apporte tout mon soutien et je vais partager cet article sur les réseaux sociaux ! C'est pour la bonne cause ! 

Esteve Freixa i Baqué 29/08/2012 16:45



Merci beaucoup, Clé (...mence? ...mentine? ...opâtre?) Vous avez bien fait d'aller vous former ailleurs. J'espère que vous êtes devenue une practicienne expérimentée.


Et, bien sûr, vous avez ma bénédiction pour diffuser cet article sans modération.


Bien à vous


E.Freixa


 



N. Hubert 09/01/2012 20:48


Les mots me manquent...Les bras m'en tombent!


Décidément, "la bêtise insiste toujours" comme disait Albert Camus...

Esteve Freixa i Baqué 10/01/2012 19:26



Très belle phrase de Camus... Merci de votre commentaire, qui me reconforte. A moi aussi les bras m'en sont tombés. Mais j'ai tout de même gardé l'usage des mots...


 



Alexandra Meert 27/11/2011 01:01


L'enseignement de la psychologie au sein des universités belges et françaises est tout bonnement scandaleux. Des théories fumeuses y sont présentées comme la vérité biblique sans aucune nuance et
cela prend des années aux étudiants pour comprendre que d'autres choses existent et qu'on les leur a volontairement cachées. La psychologie est une science et devrait être enseignée comme telle.
Dans les autres pays, les théories psychanalytiques ont rejoint les facs de philosophie ou de littérature et c'est bien là leur vraie place (personnellement j'hésiterais même à les mettre en fac
de théologie). L'enseignement de la psycho DOIT changer, il en va de la prise en charge des patients !

Esteve Freixa i Baqué 28/11/2011 03:11



Tout à fait d'accord avec vous, bien sûr!


 



Marcus Miller 21/09/2011 16:26



Le département de psychologie de ladite université est, aujourd'hui, dans une panade mémorable. A relire ce dossier, je me dis: ceci expliquant cela, à vouloir rester entre soi, dans un
conformisme rassurant, on finit dans une maison vide. Ce master, quoiqu'on pense des options théoriques qui sont les vôtres d'ailleurs, comportementaliste, était une chance. Elle n'a pas été
prise, On voit aujourd'hui les résultats...


J'en profite pour vous souhaiter une très bonne retraite.


 



Esteve Freixa i Baqué 22/09/2011 22:48



Votre commentaire me reconforte. Merci.


J'ai toujours dit que, pour l'UPJV, l'ouverture d'un Master comportementalisme c'était, comme vous l'écrivez, une chance: la chance de devenir pionnière... Mais les psychanalystes et ses acolytes
veillaient bien à ce que rien ne change...


Pour ce qui est d'avoir une retraite heureuse, soyez sans crainte: je vais m'y employer...


 



coline 19/06/2011 15:56



S'agissant de l'autisme, la condescendance et le déni sont les mots maîtres dans bien des institutions.


 


Je glane au hasard de mes pérégrinations internet, très souvent, des preuves de cet incroyable mépris, et de la science, et des individus concernés.


 


Dernier exemple en date : http://www.autisme-ressources-lr.fr/Autisme-et-psychanalyse-conference


 


Je cite intégralement (voir en fait de message) cet exemple éloquent de mépris et de sottise absolus, et de chosification des autistes et de leurs familles, systématiquement décrits
comme le seraient des insectes par un entomologiste. Venir ensuite faire des leçons sur le prétendu humanisme et la soi-disant "singularité" du sujet en psychanalyse, c'est méprisable.


(les parties soulignées sont de moi et, entre crochets, mes commentaires) :


 


"Autisme et psychanalyse : conférence du Pr Hochmann



[Conférence] "Pourquoi les parents d’enfants autistes en veulent-ils tant aux psychanalystes ?", c’est le thème de la conférence - débat
organisée par l’Association GREF- Psy à Alès le 4 mars 2008.



Publié vendredi 18 janvier 2008



Le Service de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent du
Centre Hospitalier d’Alès et l’association GREF-Psy organise à Alès une conférence - débat avec le Professeur Jacques HOCHMANN (psychiatre et psychanalyste), dont le sujet sera "Pourquoi les
parents d’enfants autistes en veulent-ils tant aux psychanalystes ?".


Présentation par GREF-Psy :


"Certains mouvements de parents d’enfants autistes ont déclenché une campagne virulente contre les soins psychiques d’inspiration psychanalytique. D’une part, ils estiment que ces soins
sont inefficaces et inadaptés à un handicap qui selon eux est purement neurologique et ne peut bénéficier que de mesures éducatives.
["selon eux" = l'auteur du texte omet soigneusement que ce n'est pas "selon les parents", mais bien selon la totalité de la communauté scientifique internationale. C'est comme si, en
fac d'astronomie, on trouvait un prof pour écrire "selon certains, l'astrologie n'a pas de valeur scientifique"] (…) D’autre part, ils
s’estiment injustement culpabilisés par des théories qui ont longtemps attribué l’autisme à un défaut d’investissement des parents et surtout de la mère.  ["ils
s'estiment' = comme si cela était subjectif ou pouvait être faux. Non, ce ne sont pas les parents qui "s'estiment" victimes d'une culpabilisation excessive. C'est la réalité
objective...]


Derrière ces arguments rationnels et, dans une large mesure, légitimes se profilent peut-être d’autres motivations, d’ordre
affectif,  [comme d'habitude avec les psychanalystes, les vraies raisons sont ailleurs, ce qui permet d'éviter une discussion sur le fond du sujet] 
liées à la situation douloureuse vécue quotidiennement dans le contact étroit avec une enfant autiste. On voudrait ici essayer de mieux comprendre les enjeux d’une véritable "bataille de
l’autisme" qui a dépassé les protagonistes immédiats et a trouvé de nombreux échos dans les médias."


Conférence "Pourquoi les parents d’enfants autistes en veulent-ils tant aux psychanalystes ?" - Salle du Capitole à Alès - mardi 4 mars 2008 à 20h30.


Entrée : 10 euros - Inscription préalable nécessaire


Information : Hôpital de jour "La Rose Verte" - Nathalie BOIDIN - Christelle BOYER - Tél : 04.66.78.99.83"




Esteve Freixa i Baqué 23/06/2011 10:20



Et en plus il faut payer pour aller l'écouter? A, ce précieux rapport à l'argent...


Merci beaucoup de cette info, très édifiante, en effet...



Natalia 02/09/2010 13:04



Ce mois ci "Le journal des psycholgues" publie un dossier sur l'enseignement de la psychologie en France.


Je retrouve dans les différents articles ce que je dis à mes compagnopns d'études depuis déjà pas mal de temps. Par contre comment expliquez vous que je n'arrive pas à les mobiliser de façon
efficace pour aller confronter la direction de l'université?


J'ai envoyé un mail à la présidence de ma fac sans obtenir de réponse.



Esteve Freixa i Baqué 02/09/2010 22:34



Ma propre expérience m'a montré qu'il ne suffit pas d'avoir raison pour convaincre. Pour certains, avoir raison est le plus grand tort imaginable...


Courage! Et n'abandonnez pas. Vous êtes jeune, vous...



Natalia 30/08/2010 13:13



Perso je préfère ce type de thérapie qui marche et sans torturer des innocents


http://www.autisme-espoir.org/



Esteve Freixa i Baqué 31/08/2010 16:02



Certainement...



Natalia 30/08/2010 13:08



Voici les deux liens, le premier est le site de ma fac et le deuxième le lien de l'association du LR qui lutte contre l'autisme


http://www.performance-sante.fr/partenaires/projet-103.html


http://www.autisme-ressources-lr.fr/spip.php?rubrique6


 


Sachant que le "Packing" est un dérivé du dogme psychanalytique........



Esteve Freixa i Baqué 31/08/2010 16:01



Merci beaucoup!


 



Natalia 28/08/2010 17:55



Concernant les autismes je suis consterné car dans ma fac le pôle scientifique en psycli a toujours le "Packing" dans Ses strategies therapeutiques ca me rend furax.



Esteve Freixa i Baqué 30/08/2010 09:38



Dans quel siècle et dans quel pays vivons-nous!  C'est honteux! Un jour on nous demandera des comptes pour non assistance à personne en danger...



Natalia 28/08/2010 17:51



Bonjour,


 


Je viens de voir votre maquette et franchement je suis admiratif devant son contenu qui aurait pu être. Le type d'enseignement que vous vouliez offrir aux étudiants est tout à fait celui qui est
nécessaire. J'aurais rajouté un petit quelque chose sur les "schemas focused therapies" mais bon :-).


Je suis entrain d'envisager de porter l'affaire chez Pécresse car je me sens pris en otage par une secte que la psychanalyse est devenue.


 


Je rentre en M1 et je n'ai aucun choix sauf entre la neuropsycho du vieillissement et psychopatho et santé mentale. Cette dernière étant gérée par leds psychanalystes.


Je crois que vous avez mes véritables coordonnées, seriez vous prêt à me donner des conseils?


 


Merci car j'en suis à un point ou j'ai envie de tout plaquer


 


 



Esteve Freixa i Baqué 30/08/2010 09:35



Je vous comprends très bien, mademoiselle. Je pense aussi que nous aurions pu donner une bonne formation à nos étudiants si ce Master avait vu le jour. Mais cela n'a pas été possible.


Bien sûr je suis prêt à vous donner des conseils si vous le souhaitez. Pour cela, envoyez-moi un courriel en privé en utilisant la possibilité qui en est offerte sur mon blog (en bas de page, si
je me souviens bien) et je ne manquerai pas d'y répondre. Mais, sutout, accrochez-vous. Ce serait dommage de tout plaquer actuellement...


Bien à vous



estlad 29/07/2010 19:39



http://www.mesopinions.com/creation-d-une-structure-experimentale-ABA-pour-nos-enfants-autistes-en-haute-marne-petition-petitions-564b2952fac937a0ea17435b9778bc90.html


 


Pour l'ouverture d'une école ABA. Merci de votre soutien!



Esteve Freixa i Baqué 11/08/2010 16:17



Je viens de signer la pétition. J'espère que tous les lecteurs de ce blog en feront autant...



estlad 29/07/2010 19:29



Bonjour,


maman d'un enfant autiste et professionnelle auprès d'adolescent avec autisme, je vous remercie de tout coeur pour ce que vous faites.


J'ai du aller me former à Lille au Diplome unniversitaire pour obtenir quelques rudiments en ABA que je perfectionnent au quotidien. Je témoigne aujourd'hui de l'efficacité du traitement. Ce
dernier m'a permis de lutter contre une automutilation féroce d'une jeune fille en difficulté que j' accompagne (sans drap glacé!!). Pecs en main, maintenant au bout d'un an d'intervention elle
communique et abandonne grandement ses claques qui la défiguraient complètement (son visage en a gardé des cicatrices mais elle s'est nettement apaisée, elle n'a plus de pansements plein la
tête), elle prononce aujourd'hui ses premiers mots! à 15 ans!! Quel temps perdu!!. Je ne suis avec elle que quelques heures par semaine (10) et je regrette le peu d'intervention et le fait
de ne pas avoir de superviseur pour me guider afin que je sois techniquement plus outillée.... Je suis une ancienne freudienne formée d'une université parisienne, la formation au Diplome
universitaire a été pour moi une révélation où j'ai du affronté mes 10 années d'expérience dans l'accompagnement de l'autisme sans moyen, sans analyse fonctionnelle avec une grille de lecture
freudienne complètement inadaptée. Pourtant, à l'époque, il me semblait détenir la vérité et partais du principe que la bonne intention est la seule voix possible de l'aide à l'autre... Hélas,
dans le milieu de l'autisme (et dans d'autre d'ailleurs...), la bonne intention est essencielle mais ne se suffit pas... Combien de bétises ai-je pu faire dans mon parcours professionnelle en me
prenant pour une pro? Douche froide: j'en ai perdue ma langue car ma rencontre avec l'ABA a été un choc.... Je n'avais pas conscience qu'une telle science puisse exister: cela m'a fait dans
un premier temps très peur car j'avais l'impression de jouer à l'apprentie sorcière, maintenant  je trouve cette science magnifique, utile et étonnament respectueuse de l'être humain alors
qu'à l'université des professeurs nous l'avait présentée en approche à abattre avec de vulgaire S=R sur le tableau en prononçant une seul fois le nom de Skinner, une ou deux heure sur le
behaviorisme puis fini, ensuite ce fut Freud, Freud et j'adorais cela en me disant quel bandes de c.. ces amerlocs! Quelle ignorance! Aujourd'hui, je reste persuadée que si je n'avais pas eu
d'enfant autiste je ne me serais jamais interessée à tout cela. L'autisme nous sortirait il de l'obscurantisme dans lequel nous nous trouvons tous? Ce serait une histoire magnifique! En tous les
cas, merci à vous, merci l'université de Lille, seule à être contre tous, merci Vinca Rivière qui m'a transmi beaucoup et au delà de ce que j'aurais espéré, merci Michel Onfray....Il est
grandement temps que tout cela change, mais les années passent, nos enfants grandissent et nous savons que ce ne sera pas pour nos enfants! Faisons le pour les autres .....Je travaille dans
un milieu psychanalytique (hdj) et il est très difficile d'affronter des coyances sur lesquelles des gens ont édifier toute leur vie corps et ames.... Il faut leur reconnaitre beaucoup de
souffrance à avancer.... Ou cela va mettre beaucoup de temps ou nous ferons les don quichotte (j'avoue parfois être épuisée par les concessions que je fais à mes collègues lors des réunions,
petite comportementaliste au milieu des autres qui se demande quand y aura t il une structure où mettre à profit des compétences essentielles à l'avancée de ces enfants!) Il m'est arrivée de
vouloir partir, démissionner, abandonner, c'est l'engagement que je mets au service des enfants qui me fait tenir. Il faut avouer que lorsque vous mettez en place un renforcement différentiel qui
ne va pas être appliqué, c'est difficile: que de discussion et de prise de tête pour que l'équipe mette en place une procédure!!! Mais petit à petit cela s'installe et je repère que la mayonnaise
prend, j'ai du mettre au placard le vocabulaire ABA pour offrir aux collègues une sorte de bouillabesse d'ABA psychanalysée: quand on parle le même langage cela se passe mieux.... Le soucis c'est
que cela prend toujours beaucoup de temps...et qu'avec ces enfants, le temps compte...Tenons bon.... Il faut que les professionnels se montrent, vous avez ouvert la voi, j'espère que d'autres
suiverons!


Bon courage



Esteve Freixa i Baqué 11/08/2010 16:24



Merci, Madame, de ce long témoignage, qui me touche beaucoup. J'aurais beaucoup de choses à vous dire, mais je vais les résumer ainsi:bravo à vous pour votre "déconversion"; tenez bon,
n'abandonnez jamais; le temps travaille pour nous; l'autisme sera probablement, comme vous le dites très justement, le domaine par lequel beaucoup de personnes ouvriront les yeux. Et n'oublions
jamais qu'il ne s'agit pas d'une banale querelle de chapelles sur le sexe des anges : ce qui est en jeu c'est le sort de toutes ces personnes en souffrance, qui ont le droit d'être correctement
et efficacement aidées. C'est pour elles que nous nous battons.


Bien à vous



Béatrice Bolling 18/06/2010 15:16



Bonjour,


Je suis une maman d'un petit garçon autiste de 3 ans et demi . Nous habitons dans l'Oise, et venons de monter une antenne de Pas à Pas en Picardie avec quelques autres familles picardes.


Inutile de dire que ce que je viens de lire me révolte. Notre région est un désert de prise en charge pour nos enfants.Un désert où cependant fleurissent les prises en charges les plus
inadaptées. C'est scandaleux. Nous avons besoin de jeunes gens formés à l'ABA, nos enfants en ont besoin.


Sachez en tous cas que les parents , les familles s'organisent , font pression sur les MDPH, sur le CRA d'Amiens , pour prouver -par a+b- la validité et l'efficacité d'un traitement ABA bien
conduit.


J'ose espérer qu'un jour enfin, tout cela remontera jusqu'à l'université....



Esteve Freixa i Baqué 18/06/2010 15:51



Merci de ces encouragements, Madame. En effet, je suis au courant, par Aline, de votre initiative picarde. Toutes mes félicitations et encouragements, aussi bien pour votre association que pour
votre petit. Espérons que, dans un futur (pas trop lointain si possible) les gens aient du mal à imaginer que, par le passé, la France ait traité ses autistes comme elle le fait depuis que les
théories psychanalytiques sont devenues dogme incontestable...



Nicolas 16/06/2010 11:48



Bonjour Esteve,


Je viens de lire l'intégrale de cette écoeurante affaire... Mon parcours comme tant d'autres illustre bien à la fois l'opposition entre : une situation ubuesque sur le plan éthique et
déontologique d'une part ; le formidable élan vital que tu nous a révélé à nous-même pour se sortir de cet affreux vaudeville... Il m'aura fallu 10 ans pour "trouver ma place", mais quelle
leçon de vie !


Merci encore, amitiés


Nicolas (étudiant de maîtrise AEC en 1994-96), Neuropsychologue et formé au TCC (DU AFTCC)



Esteve Freixa i Baqué 18/06/2010 15:55



Merci, Nico, de ces mots qui me font bien plaisir, même si j'aurais mille fois préféré que tu n'aies pas eu à les écrire car cette incroyable affaire n'aurait jamais dû avoir lieu. Disons que
nous nous sommes trompés de pays et de décénie (une "faille spatio-temporelle"?) . Mais les choses évoluent... et les nouvelles générations, vous êtes là. Vous en verrez des changements dans les
prochaines années...



masters dissertation 11/11/2009 14:13


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!
___________________

masters dissertation


Lor Loic 27/10/2008 19:27

Bonsoir Mr Freixa!Il y a longtemps que je n'etais pas venu sur votre blog je n'avais donc pas vu la maquette. Il ne sert sans doute à rien de rabacher ces vieux souvenirs mais les enseignements de ce master auraient tout de même été trés interessant et je regrette amerement de ne pas avoir pu les suivre. J'espere que vous vous portez bien.Cordialement Loïc

Esteve Freixa i Baqué 02/11/2008 10:19



Moi aussi je trouve que c'est dommage. Mais bon, vous avez pratiqué mes "chers collègues" pendant 4 ans avant d'émigrer (comme tant d'autres) à Lille; alors vous savez très bien comment les
choses se sont passées... Pour vous, ce n'est pas très grave: vous avez pu intégrer ce Master d'excellence dispensé à Lille; mais pour les autres... oui, c'est réellement dommage.



Aline 17/10/2008 04:13

Bonjour Esteve,Je pense que je peux vous appeler comme ça maintenant je ne suis plus étudiante !Je viens de lire vos documents à propos de "l'affaire Master" et ... Ils me laissent une fois de plus un goût amer dans la bouche. Je ne connaissais pas la maquette et après l'avoir découverte j'ai encore plus de regrets... Tout ça aurait été formidablement intéressant et formateur. Quand on voit les tours et les détours que certains d'entre nous on été obligés de prendre pour réussir à continuer... Et qu'on voit en détail quelle qualité de formation était proposée... Il y a de quoi être passablement irritée...Bref, je suis loin de tout ça, géographiquement en tout cas ! Tokyo est une ville incroyable. Je suis intervenante ABA ici, c'est bizarre mais c'est bien et de temps en temps vos articles me font bonne lecture en français... Pas facile à trouver ici !Je vous embrasse, prenez soin de vous, j'espère vous revoir à mon retour !Aline

Esteve Freixa i Baqué 26/10/2008 00:36


Merci de ce commentaire, Aline! A bientôt!


Mathieu 13/10/2008 09:45

Tout cela semble très loin...Malheureusement, cela semble loin à d'autres que moi, d'autres dont la responsabilité est bien plus importante...C'est donc définitivement terminé?

Esteve Freixa i Baqué 26/10/2008 00:33


Oui, hélàs! du moins à court terme, pour la plus grande honte de l'Université Française. Il faut maintenant laisser faire le temps. Le moyen et long terme trancheront.


Danniel PAGES 07/10/2008 19:20

holà, Esteve !j'adore quand tu parles de la France patrie des lumières !!faut croire que les lumières se sont éteintes dans le lointain passé comme les étoiles qui cessent de briller un jour... à moins qu'on ait déployé devant un écran de fumée ?Daniel

Esteve Freixa i Baqué 07/10/2008 23:29



Salut, Daniel! Cela me fait plaisir de te savoir de l'autre coté du clavier (mais du même coté de la barrière).
Faut croire, en effet... quoique ton truc d'écran de fumée n'est pas mal non plus. Vivement un bon coup de "tremontana" pour balayer tout ça et dégager l'horizon!



arno f. 01/10/2008 10:00

Je n'avais jamais vu la maquette. Seul l'intitulé de Mathieu "Entraînement aux habiletés sociales chez un enfant pré-délinquant" me "choque' (c'est un grand mot). Pré-délinquant ? kézako ? Mais j'échangerai avec lui quand je le verrai.