Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog d'EFB
  • Le Blog d'EFB
  • : Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...
  • Contact

 Ce site est le "blog" d'EFB. Vous y trouverez des articles, des cours, des liens, des nouvelles, des documents divers mis à votre disposition. En échange, je suis preneur de vos commentaires...

 

  Aquesta plana és el "blog" de n'Esteve. Hi trobareu articles, classes, adreces, noticies, documents diversos dels que podreu disposar. En contrapartida, m'agradaria rebre'n els vostres comentaris...

 

 Esta página es el "blog" de Esteve. En ella encontrareis artículos, clases, direcciones, notícias, documentos diversos puestos a vuestra disposición. A cambio, os agradecería que me mandaseis
vuestros comentarios al respecto...

31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 10:55

Tout le mérite de cet article revient au premier auteur, Margot Courtillier. Je n'ai été que l'intigateur et le directeur de recherche (ce qui ne veut absolument pas dire que je m'en désolidarise, bien au contraire! Le choix du mot "instigateur" est parfaitement lucide).
_______________________________________

Il s'agit d'un historique de ce fameux rapport, commandé par le Ministère de la Santé à la demande des associations de patientset qui conclut à ce que la communauté scientifique internationale savait depuis des décénies (la supériorité des TCC par rapport à la psychologie psychodynamique) mais qui en France fit l'effet d'une bombe et suscita de telles réactions dans la mouvance psychanalitique que le Ministère le retira même de son site Internet. J'y ajoute le petit encart que la prestigieuse revue Science publia sur l'affaire; rien que le titre: "French Psychoflap" traduit à quel point l'affaire fut la risée de la communauté scientifique internationale. Pauvre France!

lire l'encart de Science

lire l'article

 

lire un très intéressant article de Jacques Van Rillaer dont le titre est tout un programme:

Le « dressage pavlovien » des freudiens. Comprendre le conflit psychanalyse-psychologie scientifique.

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles d'EFB
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 15:02

Uno de los puntos cruciales de todos los sistemas jurídicos vigentes es el de la determinación del grado de responsabilidad, de lucidez, de un acusado.  Según el grado de responsabilidad que se le atribuya, el sujeto saldrá absuelto, irá a un hospital psiquiátrico, a la cárcel por un cierto tiempo (o para toda su vida) o, en un cierto número de paises todavía, será ejecutado. Dicho problema, a la vista de sus consecuencias, merece une atención especial, pues decidir que alguien puede ser legalmente privado de la vida conlleva, y perdón por el juego de palabras, une enorme responsabilidad. Nuestro propósito es pues examinar con cierto detalle los criterios usados por los expertos psiquiátricos al establecer los informes sobre la “salud mental” del acusado, y sobre todo, poner en evidencia los presupuestos ideológicos sobre los que reposan dichos criterios.

leer el artÍculo

 Une version française est également disponible sur ce même blog: A propos des expertises médico-légales en psychiatrie juridique

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles d'EFB
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 14:48

Il s'agit, comme son nom l'indique, d'une préface. Le livre (à paraître en avril 2009 chez Dunod) s’adresse à tous ceux qui, depuis l’univers des neurosciences, s’intéressent au comportement « global » des organismes et, surtout, à tous les comportementalistes qui veulent savoir enfin « ce qui se passe dans la machine quand on y a délogé le fantôme»  comme dirait Ryle.

_________________________________________________________

Dernière minute!  Je viens d'apprendre que le livre paraîtra bien (c'est, au fond, le plus important) mais sans ma préface, qui a été censurée par l'éditeur (Dunod) car "trop polémique".  Le collègue qui servait d'intermédiaire et qui s'était battu pour sa publication m'a donc fait savoir que : "effectivement, comme toujours, ce que tu dis est vrai et bien dit, mais pour un manuel plutôt généraliste qui s'adresse à des étudiants L3-M1 de psycho, et qui ne peuvent saisir toute la situation, tu y vas un peu fort (je dirais que c'est aussi ce qui plaît chez toi). Alors, avec mon accord, il a été décidé de retirer la préface. Tu m'en vois désolé".
Pas autant que moi... 


Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles d'EFB
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 13:57

Tout le mérite de cet article revient au premier auteur, Romina BIANCO. Je n'ai été que l'intigateur et le directeur de recherche (ce qui ne veut absolument pas dire que je m'en désolidarise, bien au contraire! Le choix du mot "instigateur" est parfaitement lucide).
_______________________________________________________

Cet article  fut publié dans la revue en ligne "Les cahiers de Psychologie Politique" dirigée par Alejandro DORNA. Sa parution fut "laborieuse". En effet, Mme. Roudinesco, à qui l'article avait été, avec notre accord, préalablement communiqué pour information, envisagait de faire (encore un!) procès. Heureusement, et nous nous en félicitons sincèrement, elle finit par opter pour une démarche beaucoup plus conforme à la fois aux moeurs journalistiques et aux habitudes scientifiques, à savoir: exercer son drot de réponse, de réplique (le fameux "Reply to..." que l'on peut souvent lire dans les revues scientifiques anglo-saxones lorsque l'article comporte des aspects polémiques et/ou se prête à controverse). Je publie donc ici notre article suivi de la réponse de Mme. Roudinesco (qui avgait exigé d'avoir le dernier mot, c'est-à-dire, qu'il n'y ait pas de réponse de notre part à son texte). Mais dans sa réponse, elle mettait directement en cause Jacques Van Rillaert, qui a souhaité répondre; nous joignons donc également sa réponse. Enfin, le sujet de la polémique entre Mme. Roudinesco et Jacques Van Rillaer étant ce qu'on appelle : "l'affaire Bénesteau", nous donnons à celui-ci le droit de s'exprimer à son tour (son texte est également disponible sur son site, que j'ai inclus dans ma rubrique "liens" : www.psychiatrie-und-ethik.de ).


lire notre article

 

lire la réponse de Mme.Roudinesco

 

lire la réponse de Jacques Van Rillaer

 

lire le point de vue de Jacques Bénesteau



Autobiographie de Mme Roudinesco commentée par Jacques Van Rillaer

 

 


 


 

 

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles d'EFB
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 13:42

Tout le mérite de cet article revient aux deux premiers auteurs, Matthieu VILLATTE et David SCHOLIERS. Je n'ai été que l'instigateur et le directeur de recherche (ce qui ne veut absolument pas dire que je m'en désolidarise, bien au contraire! Le choix du mot "instigateur" est parfaitement lucide).
_______________________________________.
_____________________________________
Le 30 mai 2001, l’assemblée nationale a adopté, en deuxième lecture, le projet de loi About-Picard renforçant la législation contre les sectes. Le texte définitif, comportant de nouvelles mesures qui facilitent la dissolution civile d’organismes condamnés à plusieurs reprises par la justice et qui limitent l’installation et  la publicité des groupements sectaires, étend l’article 313-4 du code pénal réprimant l’« abus frauduleux de l’état d’ignorance ou de la situation de faiblesse » puisqu’il devient également répréhensible s’il concerne un sujet « en état de sujétion psychologique ou physique résultant de l’exercice de pressions graves ou réitérées ou de techniques propres à altérer son jugement pour le conduire à un acte ou à une abstention qui lui est gravement préjudiciable ». Cette reformulation du délit de manipulation mentale, initialement prévu par le projet et adopté en première lecture, est un compromis entre les différentes positions qui se sont affrontées tout au long de l’élaboration du projet de loi. Le texte définitif est en fait rejeté par l’ensemble des représentants des religions monothéistes, par une large partie du monde juridique et par le milieu de la psychiatrie. Pourtant, tous s’accordent à dire que la lutte contre les sectes est d’une importance capitale. On peut se demander ce qui est à l’origine de positions aussi diverses et opposées dans la poursuite d’un but commun. Pour tenter de répondre à cette question, nous présenterons d’abord les origines du projet de la loi About-Picard - en précisant les différentes définitions du concept de manipulation mentale apportées notamment par la psychologie clinicienne française - puis les étapes de son élaboration et les justifications qu’y apportent leurs auteurs ; nous verrons ensuite les réactions du milieu non religieux et la critique formulée par des juristes à l’égard du texte ; les réactions des représentants des religions monothéistes seront également examinées, notamment lors de leur audition devant le sénat ; enfin, à la lumière de l’approche béhavioriste du comportement et de son contrôle, nous proposerons de clarifier ce débat qui semble faussé dès l’origine par une conceptualisation erronée de l’être humain.

lire l'article

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles d'EFB
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 13:36

Il s'agit d'un "conte philosophique" de science fiction ironisant sur les dangers d'une vision antropomorphique de l'Univers. Il fut écrit, à l'origine, en catalan et publié dans l'éphémère revue catalane de divulgation scientifique "(Ciència)"

lire l'article

  Aqui en trobareu la versio original : Mutatis Mutandis (Contribució al debat sobre la possibilitat de vida extra-terrestre)

 Ahí va la traducción castellana: Mutatis Mutandis (Contribución al debate sobre la posibildad de la vida extraterrestre)



Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles d'EFB
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 12:25

Il s'agit d'un "conte philosophique" de science fiction. En fait, c'est mon premier papier, que j'avais écrit, encore étudiant, en hommage à mes collègues du mythique "Laboratori de Conducta" de l'Université Autonome de Barcelone où je me suis formé (en fait, le nom des animaux est le nom des rats sur lesquels nous travaillions à l'époque et le nom des chercheurs est le nom de mes collègues écrits à l'envers). Il parut initiallement dans "Quaderns de Psicología", la revue éditée par le Département de Psychologie, puis dans l'éphémère revue catalane de divulgation scientifique "(Ciència)" et fut choisi, plus tard, pour intégrer une antologie de la science-fiction catalane. Sa publication ultérieure en France par la revue "La Recherche" fut le fruit d'un malentendu. En effet, la revue commença par le refuser. Mais je reçus ensuite une lettre de Jean-Marc Lévy-Leblond (j'ignore comment le papier lui était parvenu, bien qu'il était, à l'époque, responsable d'une collection aux éditions du Seuil et donc, probablement, bien implanté dans le milieu de l'édition parisienne) me disant qu'il avait bien aimé l'article, que La Recherche commettait une erreur en ne le publiant pas et qu'il allait le leur dire. Peu de temps après l'article fut accepté et je reçus une nouvelle lettre de Lévy-Leblond dans laquelle il apparaissait clairement qu'il avait pris mon papier pour une critique contre Skinner et le béhaviorisme, ce qui réjoignait sa position personnelle...
L'origine de ce texte se trouve dans cette bonne vielle blague que tout étudiant de psycho connait par coeur dans laquelle un rat placé dans une "boite de Skinner" dit à un autre: "Tu vois le mec là dehors, avec une blouse blanche et un chrono? Et bien, je l'ai parfaitement conditionné: à chaque fois que j'appui sur ce foutu levier, il me file une boulette de nourriture". Le dessin de Reisser qu'accompagna mon texte (la gloire!!!), bien que n'ayant pas été crée pour l'illustrer, exprime bien la même "philosophie" que celle de mon conte.


lire l'article


  Versió original catalana : Cabòries (Memòries d'una rata de Skinner)

  Versión castellana : Elucubraciones (Memorias de una rata de laboratorio)

  English translation:  Troubled Meeting. Memoirs of a Skinner's rat.

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles d'EFB
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 11:00

La façon dont a été rédigée la première partie du titre de cet article semble induire la réponse: à rien. Le fait d'avouer, dans sa deuxième partie, que l'auteur de ces réflexions est un béhavioriste, renforce davantage cette idée, car tout un chacun sait parfaitement que les béhavioristes, avec leurs théories extravagantes, prétendent s'inscrire systématiquement en faux et cherchent à persuader le reste des mortels que le noir est blanc et vice-versa. Que le lecteur se rassure tout de suite. Le but de ce travail n'est pas d'essayer de démontrer que les prisons ne servent à rien. Bien au contraire, les prisons jouent un rôle très important dans nos sociétés, mais sans doute radicalement différent de celui que l'on leur prête d'habitude. Nous nous efforcerons, dans les pages qui suivent, d'expliquer pourquoi les prisons ne servent pas, en réalité, à ce que l'opinion publique en général et le monde de la justice en particulier (celui-ci étant censé n'être que le reflet ou l'émanation de celle-là) prétendent  explicitement ou implicitement, mais à d'autres choses bien différentes et même contradictoires. Nous examinerons donc, dans un premier temps, les différentes raisons traditionnellement invoquées pour justifier la condamnation à une peine de prison (nous ne discuterons donc pas de la prison préventive, en attente de jugement, mais seulement de la prison comme condamnation prononcée par une cour d'assises). Dans un deuxième temps, nous évoquerons quelques solutions alternatives à l'emprisonnement, en rappelant, au passage, que les prisons constituent des véritables fabriques de délinquants.

lire l'article

   Original castellano :
Para qué sirven las cárceles? Opiniones de un psicólogo.


 
Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles d'EFB
commenter cet article
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 23:27
Se trata de un cuento filosófico de ciencia-ficción denunciando los peligros de las concepciones antropológicas. Fue publicado (en catalán) en la efímera revista (Ciència).

leer el artículo

  Heus aci l'original: Mutatis Mutandis (Contribució al debat sobre la possibilitat de vida extra-terrestre)

  En voici la version française: Mutatis Mutandis (contribution à la possibilité d'une vie extra-terrestre)
Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles d'EFB
commenter cet article
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 23:16

El título de este artículo es a la vez simple y complejo. Simple, porque no puede ser mas escueto y directo. Compárese sino con : “Propuesta de definición epistemológica del concepto de conducta a través del paradigma conductista radical: implicaciones ontológicas y metodológicas con base a un análisis del lenguaje ordinario dentro del marco del positivismo lógico.” O aún: “Errores categoriales subyacentes a la conceptualización mentalista de la conducta en la psicología contemporánea y su refutación en base al conductismo skinneriano: la contribución de la filosofía anglosajona del lenguaje y del Círculo de Viena al debate sobre el estatus epistemológico de la conducta.” Ambos títulos traducen más o menos, en efecto, el propósito de mi conferencia. Complejo, porque para responder correctamente a tal pregunta implicaría probablemente escribir un libro. Vamos pues a intentar una solución de compromiso que, como todo compromiso, será criticable, pero que nos permita, aunque sea modestamente, elaborar una reflexión crítica de lo que entendemos por conducta.

leer el artículo

  Traduction française : Qu'est-ce que le comportement?

Repost 0
Published by Esteve Freixa i Baqué - dans Articles d'EFB
commenter cet article